Programme d’entrepreneuriat africain : les quatre Congolais reçus par le directeur général de UBA Congo

0

Les quatre entrepreneurs congolais retenus dans le cadre de la troisième édition 2017 du plus grand programme d’entrepreneuriat africain de 100 millions de dollars sur 10 ans, organisé par la fondation Tony Elumelu (TEF), ont été reçus par le directeur général de l’UBA Congo, Martin Che.

Programme d’entrepreneuriat africain : les quatre Congolais reçus par le directeur général de UBA CongoLes Congolais Christian Mikemy, Clark Aurélien Nganga, Nelson Akonkwa Cishugi, et Pacifique Esséréké, seront formés et encadrés au cours des neuf prochains mois. Ils se serviront des compétences acquises pour élaborer un plan commercial, avant d’être éligibles pour recevoir jusqu’à 10.000 dollars de capital de démarrage.

Le programme d’entrepreneuriat africain de la fondation Tony Elumelu qui est une organisation philanthropique basée en Afrique et financée par les Africains,  a atteint son apothéose avec le Forum de l’entrepreneuriat. Il est le plus grand rassemblement annuel des entrepreneurs africains et de l’ensemble de l’écosystème de l’entrepreneuriat à travers le continent, qui rassemble en octobre dans le cadre d’un événement de deux jours des entrepreneurs, des mentors et des chefs d’entreprise et des dirigeants politiques à Lagos au Nigeria.

Le directeur de l’UBA Congo, Martin Che, qui a reçu les quatre lauréats congolais, a signifié que la fondation Tony Elumelu, est le PCA du groupe UBA. « C’est une joie immense, pour moi, qu’à la quatrième édition, le Congo enregistre quatre lauréats. C’est vrai que sur les 1000 lauréats, j’aurais souhaité en avoir plus, mais c’est un point de départ. Je pense que cette année, on va faire plus de campagne, pour avoir plus de Congolais dans ce projet de l’édition prochaine. Donc, je pense que c’est une bonne chose. Je félicite très vivement les lauréats. »

Quels sont les projets de ces heureux gagnants ?

Programme d’entrepreneuriat africain : les quatre Congolais reçus par le directeur général de UBA CongoClark Aurélien Nganga, 37 ans, est représentant de la Start up Mboka tomati ou la tomate du pays : « Notre objectif, c’est de rendre disponible sur le marché congolais, ce qui aura pour conséquence la réduction du prix de cette denrée nécessaire pour notre cuisine au quotidien. Le deuxième projet va consister à mettre en place un incubateur des start-up agricoles, qui seront accompagnés par nous, en vue de développer le secteur agricole qui est laissé-pour-compte dans notre pays. »

Christian Mikemy, ingénieur généraliste, 25 ans, est une star up qui s’intitule Malamu, qui est constitué de cinq ingénieurs généralistes, y compris lui-même. « Malumu, c’est une star up qui offre des solutions d’orientation et d’accompagnement scolaire et professionnels. Le but de cette start-up, c’est d’accompagner les élèves, les étudiants, au jour le jour, en leur donnant les cours, suivant les programmes congolais, nous présentons les archives des examens d’Etat, afin de s’entraîner, et la suite, c’est de les orienter dans leurs projets d’études supérieures. »

Nelson Akonkwa Cishugi, 28 ans, créateur de la start-up lopango a pour projet de mettre des hot spots intelligents dans la ville, qui fourniront gratuitement l’Internet au public, dans les espaces publics. Mais en même temps, qui permettront d’améliorer l’expérience, d’apporter des services au niveau des entreprises locales. « Parce que nous allons travailler avec les entreprises locales, pour qu’elles puissent mettre à la  disposition de leur clientèle Internet gratuitement, mais en contrepartie, nous allons diffuser de la pub sur les terminaux des clients, et pouvoir améliorer les produits et les services, grâce aux données que nous allons recueillir pendant qu’ils sont en train de naviguer. »

Pacifique Esséréké, ingénieur en pétrole, géologue, a un projet qui porte sur la valorisation des déchets organiques. « Je conçois des biodigesteurs pour recueillir du gaz à partir de ces déchets et utilisable dans les maisons comme gaz de cuisine. Quant aux déchets digesteurs, ils sont utilisés comme fertilisants, dans l’agriculture.

 

Légendes et crédits photo : 

Photo 1 : le directeur de UBA saluant l’un des heureux gagnants. Photo 2 : photo de famille entre le DG et les quatre gagnants

Source : adiac-congo.com

Laisser un commentaire