Processus électoral : l’opposition entre conclave et marche

0

Certains militants de l’opposition de la ville de Kinshasa sont complètement déboussolés. Ils ne savent plus s’il faudra suivre les résolutions du conclave de l’Afrique du Sud qui se tient du 23 au 25 octobre, ou assister à la marche du 26 octobre contre l’utilisation de la machine à voter.

S’il y a quelques leaders qui se trouvent déjà en Afrique du Sud pour ce conclave, parmi lesquels Delly Sessanga et Ève Bazaïba, d’autres, par contre, comme Vital Kamerhe, ont préféré rester à Kinshasa pour les préparatifs de la marche du 26 octobre.

Entre-temps, Félix Tshisekedi n’est, pour l’instant, ni à Kinshasa, ni en République sud-africaine. Le candidat président de la République, pour le compte de l’UDPS,séjourne encore aux États-Unis. Selon certaines sources, l’UDPS boycotte à la fois le conclave et la marche. Ce parti dit rester concentré sur les élections.

A cette allure, les discussions autour de la candidature commune de l’opposition risquent de ne plus avoir lieu. Un membre du FCC avait d’ailleurs prédit que « l’opposition est incapable de se choisir un candidat commun ». Nous y sommes presque.

Source: http://www.mediacongo.net/

Laisser un commentaire