Présidentielle du 23 décembre: Félix Tshisekedi engage des lobbyistes américains pour sa promotion aux Etats-Unis

0

Une société à responsabilité limitée appelée « Pamoja USA » s’est enregistrée, le 23 juillet dernier, en tant qu’agent étranger au Foreign agents registration act (Fara, loi sur l’enregistrement des agents étrangers, Ndlr) du ministère américain de la Justice afin de promouvoir la candidature du président de l’UDPS pour les prochains scrutins, indique le site américain politico.com. 

Selon une note du ministère américain de la Justice, cité par politico.com, Max Karst et Célestin Kabasele de Pamoja USA vont promouvoir le programme de réforme de Félix Tshisekedi; solliciter des contributions de donateurs potentiels américains et du grand public; fournir des informations à Félix Tshisekedi à la suite de consultations avec des représentants du gouvernement américain, des ONG et des partenaires commerciaux concernant leurs attentes en matière de réforme, notamment dans les secteurs de la santé et du commerce des minerais de conflit et diffuser des messages d’information sur différents médias et sur internet.

Max Karst a déclaré à la rubrique  « Politico Influence » du site américain que dans les éléments clés des messages, il sera souligné que les « États-Unis peuvent et doivent jouer un rôle plus important au cœur de l’Afrique en tant que partenaire d’un gouvernement réformateur légitime». Le lobbyiste, cité par Politico, a déclaré que le groupe avait pour objectif de former une coalition de parties prenantes « pour aider le peuple congolais à transformer son pays ». Sur son profil Linkedin, Marx Karst se présente comme « envoyé spécial et avocat de Felix Tshisekedi » depuis juin dernier. « Je viens de recevoir l’honneur d’être nommé représentant officiel et interlocuteur pour le compte du candidat de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS) à la présidence de la République démocratique du Congo, Félix Tshisekedi. Les prochaines élections prévues pour le 23 décembre 2018 sont cruciales pour l’avenir de la RDC et ont un impact sur l’ensemble de l’Afrique centrale et le monde. Je prends cette opportunité et cette responsabilité très humblement comme une petite voix pour le changement en faveur de Félix Tshisekedi », précise Max Kast, qui se présente aussi comme président de Pamoja Minerals, entreprise basée au Sud-Kivu. 

Par ailleurs, explique politico,com, en dehors de Félix Tshisekedi, d’autres politiciens congolais ont recouru à des lobbyistes américains. Ainsi, Ballard Partners fait du lobbying pour le G7 qui représente Moïse Katumbi.

Légendes et crédits photo : 

Félix Tshisekedi

Source : http://www.adiac-congo.com/

Laisser un commentaire