Présidentielle 2018 : Adolphe Muzito se dit prêt à prendre ses responsabilités

0

Tout en clamant toujours son appartenance au Palu, l’ex-Premier ministre pense présenter sa candidature dans l’hypothèse où le parti déciderait de ne pas aligner un candidat à la succession de Joseph Kabila.

Lors de sa dernière sortie médiatique, le secrétaire permanent du Parti lumumbiste unifié (Palu), Wolf Kimasa, avait étonné plus d’un en déclarant que le patriarche Antoine Gizenga (94 ans) était le candidat potentiel  de cette formation politique à la prochaine présidentielle. Cette déclaration, d’après des observateurs, dissimulait l’embarras de ce parti à se choisir un candidat-président de la République alors qu’il n’a cessé de marteler sur son intention d’aligner ses candidats à tous les niveaux des scrutins. Adolphe Muzito, l’un des cadres les plus en vue du Palu, vient de briser la glace en interpellant Antoine Gizenga sur cette situation qui trahit la gêne du parti à se choisir un autre candidat en dehors de lui.  

Dans une correspondance du 25 mars adressée au secrétaire général du Palu, Antoine Gizenga, Adolphe Muzito est on ne peut plus clair. Faisant fi de la « théâtralisation » de la candidature du patriarche physiquement hors course, l’ancien Premier ministre promet de prendre ses responsabilités au cas où le Palu ne présenterait pas un candidat à la présidentielle. « Me référant à vos déclarations faites plus d’une fois selon lesquelles le parti présentera ses candidats à tous les niveaux aux prochaines élections, je m’engage, dès à présent, à soutenir et à battre campagne pour le candidat à la présidentielle et pour les candidats aux législatives nationales et provinciales que le parti choisira de manière démocratique pour son intérêt et celui de la nation. Mais dans le cas contraire, précisément pour la candidature du parti à la présidentielle, je serai dans l’obligation de prendre mes responsabilités », a-t-il écrit dans sa correspondance.

Démis récemment de son poste de secrétaire permanent adjoint, Adolphe Muzito continue de clamer son appartenance au Palu. Il s’est taillé, au fil des années, une envergure présidentiable qui le prédispose naturellement à jouer les premiers rôles au sein de son parti. Engagé dans la poursuite du combat pour la cohésion et l’unité du pays à travers des alliances politiques censées perpétuer la lutte d’Antoine Gizenga, Adolphe Muzito croit le moment venu de jouer sa carte à fond, après la rupture de fait du partenariat majorité présidentielle-Palu conclu en 2006. Homme de caractère et de conviction, il est en train de tisser sa toile en se forgeant une stature politique qui le démarque des autres. Élu député national en 2011 dans la ville de Kikwit (Kwilu), Adolphe Muzito a dirigé le gouvernement de 2008 à 2012. Il s’est démarqué depuis 2016 à travers des tribunes très critiques à l’égard du régime Kabila.

Légendes et crédits photo : 

Adolphe Muzito

Source : http://www.adiac-congo.com/

Laisser un commentaire