Préservation de la forêt et de ses habitants: le code forestier à l’étude à Kinshasa

0

Des experts de la société civile environnementale procéderont du 29 au 30 août à Kinshasa, à l’analyse du code forestier et d’autres instruments juridiques sur la protection de la forêt et des peuples qui y vivent sous la houlette du Centre d’appui à la gestion durable des forêts tropicales (CAGDFT), a annoncé mardi à l’ACP, le coordonnateur des programmes dudit centre, Carmel Kifukieto.

L’objectif général de la réunion, a-t-il poursuivi, est de contribuer à l’identification des acquis et des inégalités relevant de l’arsenal juridique actuel en matière des forêts en rapport avec la prise en compte des peuples autochtones pygmées en vue de promouvoir leur inclusion. De manière spécifique, les experts entendent analyser de manière participative notamment, les acquis et les insuffisances décelés du code forestier, de l’arrêté 025 et du décret 18/014 en rapport avec les peuples autochtones. La réunion proposera des orientations pour améliorer la réforme à venir.

CAGDFT abordera à cet effet, les problèmes liés entre autres à la gestion durable des forêts tropicales à travers le maintien de ses diverses fonctions et de leur rôle dans la stabilisation du climat planétaire, la conservation de la biodiversité, la substance de moyens de subsistance des communautés locales et peuples autochtones vivant dans la forêt, y compris leur sous-sol composé de riches ressources minérales.

Lors des Tables rondes multi-acteurs sur la foresterie communautaire en RDC (TRMA) tenues aussi bien à Kinshasa que dans diverses autres provinces de la RDC, les défis ci-dessous se sont présentés comme les contraintes pour que les peuples autochtones pygmées (PA) jouissent  pleinement de l’octroi de concession forestière des communautés locales (CFCL).

Source: http://www.mediacongo.net/

Laisser un commentaire