Pool : l’ambassadeur des Etats-Unis salue le processus de paix

0

Le diplomatique américain, Todd P. Haskell, s’est réjoui, le 3 août à Brazzaville, du retour progressif du climat de paix dans le département du Pool qui était en proie aux conflits armés l’année dernière.

« Notre pays a apporté un soutien aux déplacés du Pool. J’ai été moi-même dans la Bouenza les rencontrer et échanger avec eux. J’étais à Mindouli, il y a quelques semaines, la population revient chez elle », a  indiqué Todd P. Haskell.

La situation sécuritaire dans le Pool s’est améliorée depuis la signature, le 23 décembre 2017 à Kinkala, des accords de cessez-le-feu et de cessation des hostilités entre le gouvernement et l’ancien chef rebelle, Frédéric Bintsamou dit pasteur Ntoumi.

« Les accords entre les deux parties ont fait évoluer la situation sur le terrain dans le sens de consolider la paix », a affirmé l’ambassadeur des Etats-Unis d’Amérique en République du Congo.

Dans le cadre de ces accords, une commission ad hoc paritaire mixte a été mise en place pour suivre l’exécution des engagements des deux parties. C’est dans cette optique que le gouvernement a libéré, il y a quelques semaines, quatre-vingts ex-combattants proches du pasteur Ntoumi, détenus dans les maisons d’arrêt.

La justice congolaise a récemment levé le mandat d’arrêt émis contre le pasteur Ntoumi et deux de ses proches. Dans le même chapitre, il convient de noter la poursuite de la campagne de sensibilisation de la population et des ex-combattants. Ces actes constituent des avancées indéniables dans le processus de retour de la paix et de la sécurité dans le Pool.

Notons que les affrontements armés ont opposé dans cette région la force publique et les partisans du pasteur Ntoumi. C’est l’accord conclu à Kinkala qui a mis un terme aux hostilités déclenchées le 4 avril 2016 au lendemain de la publication des résultats du scrutin présidentiel du 20 mars de la même année.       

Le Pool est considéré comme le grenier de Brazzaville en matière de fourniture de produits vivriers. Le retour du climat de paix et de sécurité dans cette partie du pays aura un impact important sur l’économie nationale, notamment avec la relance de la circulation des trains entre Pointe-Noire, la capitale économique, et Brazzaville.

L’accord de Kinkala enjoint le pasteur Ntoumi à cesser le feu, arrêter les hostilités, faciliter le ramassage des armes détenues par les ex-combattants ninjas et la libre circulation des trains, des personnes et des biens dans le Pool.

De son côté, le gouvernement est tenu, entre autres, de veiller à la poursuite du processus de paix et à l’application stricte de l’accord de Kinkala, de garantir l’allègement progressif du dispositif militaire dans les zones de conflits, de réinstaller les personnes déplacées dans leurs localités d’origine.   

Il revient aussi au gouvernement d’organiser le processus de Démobilisation, désarmement et réinsertion des ex-combattants.

Dans un message rendu public le 31 juillet dernier par son représentant Philippe Ané, le pasteur Ntoumi a lancé un appel aux ex-combattants de faciliter l’opération de ramassage des armes prévue du 7 au 25 août.   

Légendes et crédits photo : 

L’ambassadeur Todd P. Haskell s’adressant à la presse

Source : http://www.adiac-congo.com/

Laisser un commentaire