PME : les entrepreneurs congolais partagent leurs expériences

0

Dans le cadre de la célébration de la Journée internationale des micros, petites et moyennes entreprises, initiée par les Nations unies en juin 2017, la plate-forme Oukaley a organisé une causerie débat entre les entrepreneurs et les porteurs de projets d’entreprise, le 27 juin à Brazzaville.

La rencontre a permis aux participants d’échanger avec les entrepreneurs expérimentés. Les représentants des grandes entreprises évoluant au Congo et ceux des structures étatiques ont été également présents. Les thèmes développés ont fait l’objet de panels, notamment le développement des compétences pour l’employabilité, la formation qualifiante et certifiante, de l’incubateur des start-up aux notions de leadership.

Par ailleurs, les problématiques liées à la création d’entreprise, les initiatives en cours au ministère des Petites et moyennes entreprises, le système de l’Ohada, les payements des taxes et des services publics ont  été aussi évoqués.

Le directeur de l’Agence congolaise de la création d’entreprise a indiqué que le gouvernement met en place, de façon progressive, plusieurs réformes afin d’améliorer le climat d’affaires dans le pays. « Ces réformes faciliteront la création et la gestion des entreprises. Mais pour une bonne exécution de ces réformes, les Congolais en général et les entrepreneurs en particulier doivent changer leur manière de faire. Ils devraient miser sur le travail au lieu de passer le temps à chercher les circuits de faciliter ou de falsification des documents », a-t-il lancé.

Les panelistes n’ont pas manqué d’expliciter les problèmes dus au financement et du leadership féminin. Dans son mot de circonstance, le représentant d’Oukaley au Congo, Dexter Trésor Omono, a précisé que cette activité constitue une aubaine pour les jeunes entrepreneurs congolais. Car, selon lui, ils peuvent accroître leur carnet d’adresses ou avoir des sources de financement. « Aujourd’hui, notre structure a permis à ces derniers, grâce à cette activité, de créer des réseaux, de découvrir des potentiels financeurs et de se mettre en contact avec les coachs en développement personnel », a-t –il conclu.

Légendes et crédits photo : 

Photo: Les organisateurs et enterepreneurs

Source : http://www.adiac-congo.com/

Laisser un commentaire