PME : impulser une transformation inclusive de l’artisanat au Congo

0

Les premières assises du Conseil national de l’artisanat (Cona) ont été ouvertes le 12 octobre à Brazzaville. Les participants à ce forum -les pouvoirs publics, les artisans, le secteur privé et partenaires au développement- vont réfléchir sur la valorisation du métier, à travers des échanges et expositions de divers articles et œuvres d’art. 

PME : impulser une transformation inclusive de l'artisanat au CongoLes travaux de la session inaugurale du Cona étaient lancés par la ministre des PME, de l’artisanat et du secteur informel, Yvonne Adélaïde Mougany, en présence de ses collègues du gouvernement.  

« Inscrire l’artisanat dans l’essor de l’économie de proximité pour consolider la diversification et la résilience de l’économie », c’est le thème de ce forum dédié à l’artisanat congolais.

L’artisanat est un secteur vital pour l’économie nationale, l’un des domaines pourvoyeurs d’emplois. Mais l’artisanat congolais souffre d’un manque d’accompagnement spécifique, d’accès aux facteurs de production essentiels et de renforcement de capital productif, et surtout de financements.

« Le plus urgent est la nécessité d’une réelle reconnaissance de l’identité et du statut spécifique de l’artisanat, qui est présent dans les activités des secteurs économiques traditionnels du primaire, secondaire et tertiaire », a reconnu Yvonne Adélaïde Mougany.

Elle a énuméré les contraintes qui freinent l’éclosion du secteur artisanal local et souligné l’engagement des autorités à créer un environnement favorable aux activités artisanales, c’est-à-dire mobiliser des ressources internes et externes, encourager la culture entrepreneuriale, promouvoir la protection sociale.

Durant ces deux jours, les différents intervenants vont insister sur les atouts devant permettre au pays de faire de l’artisanat un secteur clé pour la diversification de l’économie. Au nombre de ces atouts figurent les ressources naturelles comme le bois, l’argile et les autres géomatériaux ; le dividende démographique et culturel dont une jeunesse scolarisée ; l’accès aux infrastructures de base telles que les routes, les ports, l’énergie, la fibre optique.

Rappelons que le Cona est une structure créée par décret n°2011-842 du 31 décembre 2011, afin de participer à l’élaboration des politiques nationales de l’artisanat, d’émettre des avis sur les programmes et les textes relatifs au secteur, de proposer des mesures susceptibles de favoriser le bon fonctionnement et le développement du secteur.

Légendes et crédits photo : 

– Le présidium du Cona

Source : adiac-congo.com

Laisser un commentaire