Pétrole du lac Albert : 3 milliards de barils de la RDC menacés!

0

Alors que rien n’est fait côté congolais pour tirer les dividendes de cette « manne »,  l’Ouganda voisin vient de lancer les travaux de construction d’un pipe-line pour pomper unilatéralement cet or noir jusqu’en Tanzanie  

Par la faute de ses dirigeants qui ne font rien pour permettre à la population de ce vaste pays de bénéficier financièrement d’importantes ressources que regorge son sous-sol, la République Démocratique du Congo vient de donner à l’Ouganda voisin l’occasion d’exploiter seul le pétrole du lac Albert dont les réserves côté congolais seraient estimées à trois milliards de barils.

C’est le moins que l’on puisse dire du lancement, depuis quelques jours, par les autorités ougandaises, de travaux de construction d’un pipe-line qui pourrait permettre au régime de Yoweri Museveni de faire aussi main basse sur les réserves  de la RDC, pour ensuite les exporter à partir d’un port basé en Tanzanie.

La pose de la première pierre de ces travaux, apprend-t-on, a été faite personnellement par le président ougandais Kaguta Yoweri Museveni, à en croire une radio périphérique, pendant que rien ne se fait du côté de la RDC pour exploiter aussi cette manne qui a fait couler tant d’encre à Kinshasa et suscité tant d’espoir parmi les Congolais aujourd’hui clochardisés.

Certes, les réserves du côté ougandais du lac Albert sont dans la même proportion, soit environ 3 milliards de barils, selon des études sismiques effectuées dernièrement.  Mais, de l’avis de certains observateurs, le lancement de travaux de construction de ce pipe-line par l’Ouganda témoignerait de la volonté de ce pays voisin d’exploiter non seulement ses propres réserves sur le lac, mais aussi de se servir de ce pipeline pour tirer profit également de la partie congolaise. Les réserves pétrolières du lac Albert intéresseraient particulièrement un certain Dan Gertler, puissant homme d’affaires israélien dont les ramifications s’étendraient jusqu’à Kinshasa !

Ces importantes réserves d’or noir captiveraient particulièrement le Groupe Fleurette dont le propriétaire n’est autre que l’Israélien Dan Gertler.  Les études effectuées ayant démontré que l’exploitation du pétrole sur le lac Albert pourrait permettre à la RDC d’augmenter son Pib d’environ 25%,  le  Parlement congolais doit donc ouvrir l’œil et le bon afin de suivre de près l’exploitation de réserves pétrolières que l’Ouganda voisin entend faire sur ledit lac à partir du pipeline dont les travaux viennent de démarrer.

C’est aussi, nous pensons,  l’occasion pour les deux chambres du Parlement de la RDC de chercher à faire toute la lumière sur les causes du blocage de l’exploitation desdites réserves côté congolais.

Par DMK

Source : 7sur7.cd

Laisser un commentaire