Perenco projette la construction d’une centrale à gaz de 250 mégawatts en rdc

0

La société pétrolière PERENCO a projeté de construire une centrale à gaz en deux phases. La première de 100 mégawatts qui nécessitera un investissement de 180 millions de dollars américains. Et la deuxième portera la capacité installée à 200 ou 250 mégawatts pour un montant total de 250 millions de dollars américains. Les contours de cette solution énergétique pour un développement durable en RDC ont été présentés, ce vendredi 14 juin 2019, par le directeur général adjoint, Madame Yvonne Mbala.

Tout s’est passé dans le cadre de l’atelier axé sur “l’énergie comme solutions alternatives off grid et développement durable”. Une activité inscrite dans l’agenda de la Semaine française de Kinshasa. L’objectif de cet atelier était de passer en revue les différentes solutions énergétiques adaptées à la RDC. D’où, celle que développe Perenco.

En effet, cette société ambitionne de transformer le gaz pour construire une Centrale électrique qui va produire, dans ses deux phases, un total d’environ 200 à 250 mégawatts.

D’après Yvonne Mbala, cette production électrique va, sans nul doute, débloquer plusieurs projets du secteur miniers dans le Katanga et des industries du Kongo Central sans oublier les besoins des ménages.

“Ce projet permettra de créer les emplois directs et indirects dans le domaine de développement dans le secteur minier et la transformation des produits miniers. Cette centrale permettra d’électrifier la route qui mène vers la centrale d’Inga jusqu’à Mwanda. La matérialisation de ce projet pourra contribuer aussi au développement rapide du port en eaux profondes de Banana et permettra aux sociétés minières de relancer certaines activités qui sont en arrêt suite à l’insuffisance de l’énergie”, a déclaré Madame Mbala.

RDC : Perenco projette la construction d'une centrale à gaz de 250 mégawatts  2

RDC : Perenco projette la construction d'une centrale à gaz de 250 mégawatts  2

Quelques chiffres

Parlant de l’importance économique de ce projet ambitieux, le directeur général adjoint de Perenco a rassuré que la construction de la centrale à gaz va mobiliser au pays des investissements allant de 180 millions à 250 millions de dollars américains. Ces investissements font générer des participations au profit de l’Etat d’une part et d’autre part la redevance au profit de la SNEL ainsi que le paiement de l’impôt sur le bénéfice sur l’énergie qui sera produite.

A Yvonne Mbala de préciser : “cette centrale permettra à la SNEL de renforcer sa situation financière à partir de l’énergie qu’elle va exporter. Elle peut générer des recettes au profit du pays de l’ordre de 800 millions USD dans 20 ans. Et les dividendes peuvent aller jusqu’à 1,5 milliards USD, étant donné que le pays possède d’abondantes ressources pétrolières.”

Les travaux de construction de cette centrale à gaz vont, une fois lancés, durer 24 mois (deux ans). Ils coûteront, pour les deux phases, 250 millions de dollars américains. Cela, sur financement propre de Perenco, a précisé le directeur général adjoint de cette entreprise pétrolière. Entre-temps, aucune date n’a encore été donnée pour le début de ces travaux.

Source: http://www.mediacongo.net/

Laisser un commentaire