Pêche artisanale : inauguration du Centre d’appui de Pointe-Noire

0

La structure a été officiellement mise en service, le 4 juin, par le ministre de tutelle, Henri Djombo, en présence d’Hiroshi Karube, ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire  du Japon en République du Congo.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les installations et les activités du Centre d’appui à la pêche artisanale sont composées d’une aire de triage de lavage et vente de poisson en gros, d’une poissonnerie de vente permanente de poisson frais au détail, d’une machine de fabrique de glace, vente de la glace à écaille, une chambre isotherme pour conservation des poissons frais, une station d’essence servant de vente exclusive d’essence aux pêcheurs artisans pour l’alimentation des moteurs hors-bord, un forage d’eau avec poste de chloration, des dépôts de conservation des produits et des équipements, une aire de réunion, une salle électrique et un transformateur indépendant, un bloc administratif, un dépôt des déchets, un bloc toilettes, un parking et autres.

S’exprimant à cette occasion, Georges Ganongo, conseiller politique du ministre d’État, a rappelé que cet événement marque l’aboutissement heureux des conclusions de la quatrième réunion du comité conjoint de coordination présidée à Pointe-Noire, le 17 février dernier, par le ministre Henri Djombo. Plusieurs points avaient été relevés constituant des préalables à la réalisation harmonieuse du projet dans sa dernière phase. Grâce aux efforts déployés par toutes les parties prenantes, ces préalables ont été levés et le mémorandum du 2 février a consacré la remise officielle des installations et des équipements de ce centre au ministère de l’Agriculture, de l’élevage et de la pêche.

« Le gouvernement congolais, par ma voix, adresse ses chaleureux remerciements au gouvernement japonais qui, par l’entremise de la Jica, a choisi le Congo parmi les pays côtiers africains soucieux d’améliorer la chaîne de valeurs des produits halieutiques, afin d’optimiser la participation des pêcheurs artisans au développement de la pêche. La pêche constitue, avec l’agriculture, l’élevage et les forêts, l’un des secteurs de la croissance et de la diversification économique du Congo, affirmé avec vigueur par le président de la république. Le Centre d’appui à la pêche artisanale de Pointe-Noire constitue l’un des maillons du dispositif de modernisation de la pêche maritime visant à créer les conditions favorables pour un développement inclusif d’une pêche artisanale à la fois durable et responsable conforme aux directives volontaires de la FAO en la matière » a t-il signifié.

Pour sa part, Hiroshi Karube a expliqué que ce projet consiste, d’une part, à construire un centre d’appui à la pêche artisanale et à fournir des équipements nécessaires, et, d’autre part, à donner une série de formations aux différents acteurs de la pêche. Il vise à améliorer les différentes étapes de la chaîne de valeurs des produits halieutiques, à savoir la prise, la conservation, le transport, la vente jusqu’à la consommation des poissons afin de développer le secteur de la pêche en République du Congo.

La fin du séjour de travail du ministre d’État a été marquée par un échange qu’il a eu, le 5 juin,  avec l’ensemble des acteurs de la pêche des départements de Pointe-Noire et du Kouilou. Au cours de ces retrouvailles, il les a exhortés à combattre la pêche illégale.« Nous devions accélérer le changement de la loi sur la pêche, ainsi il sera appliqué à partir du 1er juillet prochain l’utilisation des GPS et des balises par tous les pêcheurs pour permettre aux administrations concernées de suivre normalement les mouvements et le dynamisme des bateaux dans les eaux continentales. Ainsi, les pêcheurs qui n’obéiront pas à cette exigence resteront simplement à la maison », a prévenu le ministre d’État. 

 

 

 

 

Légendes et crédits photo : 

Photos Adiac: 1-Coupure du ruban symbolique par le ministre d’État
2- La photo de famille après la cérémonie

Source : http://www.adiac-congo.com/

Laisser un commentaire