PDCE : le gouvernement et la Banque mondiale satisfaits des opérations d’enrôlement dans la ville océane

0

Nicephore Antoine Thomas Fylla Saint-Eudes, ministre de l’Enseignante technique et professionnel, de la formation qualifiante et de l’emploi et Korotoumou Ouattara, représentante résidente de la Banque mondiale pour la République du Congo, ont effectué, le 18 juillet, une visite technique dans les différents centres de collecte des candidatures pour les formations gratuites qu’offre le Projet de développement des compétences pour l’employabilité (PDCE).

Depuis le 13 juillet, les centres de collecte de la mairie de Mongo Mpoukou, le Cefa des métiers de services, le Centre de formation des salésiennes Madre Morano reçoivent les jeunes âgés de 16 à 30 ans, désireux de bénéficier d’une formation gratuite dans les filières de leur choix. Après leur visite, les deux partenaires du projet ont exprimé leur satisfaction. Heureux d’avoir reçu les deux initiateurs du projet, Auxence Léonard Okombi, le coordonnateur, a déclaré : « À ce jour, nous avons reçu au niveau de Pointe-Noire 4 915 jeunes et de Brazzaville 9 400, ce qui nous donne un total avoisinant les 13 000 jeunes. Pour nous, c’est un indicateur important de la demande de la formation au niveau de la jeunesse. Nous sommes d’autant plus heureux que les deux responsables soient là afin d’ouvrir les autres possibilités ou solutions de formation qu’attendent les jeunes ».

Après deux semaines des opérations d’enrôlement, Korotoumou Ouattara a indiqué : « Nous savons que la formation est une priorité du gouvernement du Congo. La Banque mondiale a appuyé le gouvernement dans son plan de développement dans lequel il est question de mettre l’accent sur le développement du capital humain et donc l’éducation et l’apprentissage des jeunes, surtout pour réduire le chômage au niveau des jeunes, des femmes et des couches défavorisées ».  Et d’ajouter : « En dehors de ce projet, nous allons développer aussi le projet de compétitivité qui aide les jeunes à développer des entreprises, le projet agricole qui va prendre aussi en compte la formation des jeunes, surtout que le gouvernement veut mettre l’accent sur la diversification de l’économie en priorisant le domaine agricole. Toutes les activités iront de pair pour qu’on puisse avoir l’impact au niveau  de nos appuis et  du gouvernement ».

La collecte des candidatures à Pointe-Noire pour les formations qu’offre le PDCE prend fin le 22 juillet.           

Légendes et crédits photo : 

Le ministre Nick Fylla et la réprésentante de la Banque mondiale visitant un centre de collecte des candidatures/ Adiac

Source : http://www.adiac-congo.com/

Laisser un commentaire