Partenariat Sopéco / Sīkar-Finance : quarante-quatre agences et bureaux de poste développés en quinze ans

0

La collaboration entre les deux parties a été récemment saluée, à Brazzaville, au cours d’une convention placée sur le thème « Quinze ans de défis relevés ; émergence plus ».

Organisée dans le cadre des activités marquant les quinze ans d’implantation de MoneyGram au Congo, la rencontre présidée par le ministre des Postes, des télécommunications et de l’économie numérique, Léon Juste Ibombo, a réuni autour d’une même table des acteurs des secteurs publics et privés. Plusieurs sous-thèmes y ont été développés, entre autres, « Le développement du partenariat public-privé Sopéco La Poste-Sīkar-Finance dans le contexte de l’émergence »; « L’approche managériale de la gestion des organisations ; cas des agences et bureaux Sopéco La Poste-Sīkar-Finance » ; « Les fondements de la qualité des services et le contrôle de conformité ».

Selon le PDG de Sīkar-Finance, Arsène Sita, en quinze ans, ce partenariat est parvenu au développement d’un réseau de quarante-quatre agences et bureaux de poste à l’échelle nationale. Le but étant d’offrir aisément au marché local la solution de transfert d’argent rapide, économique, fiable en tant que super agent MoneyGram. « Ce réseau permet de déployer actuellement mille cinq cents opérations par jour contre six cents opérations par jour en 2009 et cent cinquante opérations par jour en 2004.  Ce gisement devrait constituer pour notre partenariat une base de réflexion à mettre à contribution pour nos échanges au cours de cette convention. Pour y parvenir, Sīkar-Finance super agent Moneygram a mis au centre de sa stratégie la valorisation des ressources humaines par la mise en place des plans de recrutement, de formation et de carrière en adéquation avec ses objectifs de développement », a-t-il souligné.

Il a également rappelé que ces quinze dernières années ont été marquées par des avancées technologiques modifiant et rendant plus performants les moyens de paiement. Ce qui leur permettra d’introduire le « cash to acount » en sus du « cash to cash », grâce aux avantages qu’offre l’économie numérique.  Cette optique vise, a-t-il déclaré, à renforcer la confiance de la clientèle et à réduire progressivement la prédominance à l’utilisation de la monnaie fiduciaire.  

Intervenant à cette occasion, la directrice générale de la Société des postes et d’épargne du Congo (Sopéco), Ludovique Mbossa Mabweré, a indiqué que les deux structures célébraient les quinze ans d’un partenariat gagnant-gagnant et d’une confiance sans relâche. « Notre partenariat s’inscrit depuis son origine dans une dynamique continue de la performance et de son amélioration. C’est ainsi que nos agents bénéficient régulièrement des dernières formations aux outils techniques, au respect de la réglementation et des normes sécuritaires dans le traitement des opérations de transferts », a-t-elle fait savoir.

Pour elle, à l’heure où la Sopéco connaît une nouvelle organisation plus dynamique et s’est engagée dans la refonte de son business model, il est essentiel que son partenaire privilégié puisse l’accompagner dans cette transformation intégrant pleinement les outils liés au digital. « Notre stratégie vise à diversifier nos produits et services, à dynamiser et intensifier notre réseau à travers la mise en place de franchises et de Proxy-Post (points poste de proximité). Les Postes du monde entier se sont arrimées à l’évolution des TIC et ont développé leurs services en répondant aux besoins des clients qui font des achats via internet », a plaidé la directrice générale.

Notons que ces festivités se sont déroulées en présence de Jean Teritahi Teikihaahei Gely, directeur Afrique de MoneyGram international.

 

Légendes et crédits photo : 

Présidium ; photo de famille/DR

Source : http://www.adiac-congo.com/

Laisser un commentaire