Paix et sécurité dans le Pool : Environ 3000 armes de guerre seront collectées et détruites

0

Le président de la Commission ad hoc mixte et paritaire (Camp) de l’accord de cessez-le-feu et de cessation des hostilités dans le Pool du 23 décembre 2017, Séraphin Ondelé, a patronné, le 7 août à Kinkala, la cérémonie officielle de ramassage des armes de guerre détenues par les ex-combattants ninjas.

Le président de la Camp a noté qu’environ trois mille armes et munitions de guerre vont être collectées et détruites dans les centres retenus pour la circonstance. Les spécialistes, a-t-il déclaré, vont se charger de les collecter avant de les incinérer sur place.

Par ailleurs, le président de la Camp a lancé un appel à toutes personnes détenant une arme ou des munitions de guerre de bien vouloir s’approcher des membres de cette structure pour en restituer.

« Les armes de guerre ont causé beaucoup de torts aux Congolais. Il est temps de s’en débarrasser et de tourner définitivement le dos à la guerre.  Le Congo étant un Etat de droit, le législateur a déterminé les conditions du port et de la possession des armes et munitions de guerre », a fait remarquer Séraphin Ondelé.

Il a, par ailleurs, annoncé la sortie imminente du pasteur Ntoumi pour prendre part assurément à une cérémonie similaire dans le district de Kindamba. En outre, Séraphin Ondelé s’est expliqué sur l’absence des représentants du pasteur Ntoumi à Kinkala, arguant qu’ils seront présents à la prochaine cérémonie.

En effet, faisant le point à mi-parcours des activités menées par la Camp, le président de cette structure a notamment cité : la levée du mandat d’arrêt émis contre Ntoumi et certains de ses proches, la libération de quatre-vingts prisonniers proches de l’ancien chef rebelle, la poursuite des campagnes de sensibilisation des ex-combattants au bien-fondé de la paix et le retour progressif dans leurs villages respectifs de la population déplacée.

Prenant la parole à son tour, le préfet du département du Pool, Georges Kilebé, a salué l’opération de ramassage et de destruction des armes et munitions de guerre qui, selon lui, vient conforter le processus de paix enclenché depuis la signature, le 23 décembre 2017, de l’accord de cessez-le-feu et de cessation des hostilités.

Il a loué les efforts déployés par les membres de la Camp et la joie de toute la population de son entité administrative, avant d’inviter les ex-combattants à faciliter la collecte et la destruction des armes et munitions de guerre.

Notons que onze centres sont retenus pour cette opération : Kinkala, Kindamba, Vinza, Goma Tsé-Tsé, Mbanza-Ndounga, Matoumbou, Kibouendé, Loulombo, Kinkembo, Kimbedi, Kindamba-Ngouedi et Missafou.

 

 

 

  

  

 

 

Légendes et crédits photo : 

1-Le présidium des travaux
2-Une vue des participants

Source : http://www.adiac-congo.com/

Laisser un commentaire