Paix dans le Pool : un spécialiste en DDR de l’ONU attendu à Brazzaville

0

Les Nations unies vont accompagner le processus de paix dans le département du Pool, notamment à travers l’envoi d’un expert en désarmement, démobilisation et réinsertion (DDR), a indiqué le 13 janvier à Brazzaville, le représentant spécial du secrétaire général de l’ONU en Afrique centrale, François Lounceny Fall, à l’issue d’une audience avec le chef de l’Etat congolais, Denis Sassou N’Guesso.

 « J’ai annoncé au président de la République la décision des Nations unies d’accompagner ce processus de paix par l’envoi d’un expert en matière de DDR. Cet expert va arriver dans les très prochains jours ici pour accompagner les autorités congolaises dans la mise en œuvre de cet accord politique », a déclaré François Lounceny Fall.

Paix dans le Pool : un spécialiste en DDR de l’ONU attendu à BrazzavilleLe représentant spécial du secrétaire général de l’ONU en Afrique central a salué l’accord de cessez-le-feu et de cessation des hostilités dans le Pool conclu, le 23 décembre dernier, entre les représentants du gouvernement et du pasteur Ntoumi. Cet accord recommande au pasteur Ntoumi de faciliter le ramassage des armes détenues par les ex-combattants ninjas et la libre circulation des trains, des personnes et des biens dans le Pool.

Le gouvernement, quant à lui, est tenu de mettre en place une commission ad hoc mixte et paritaire pour veiller à la poursuite du processus de paix, de veiller à l’application stricte de cet accord, de garantir l’allègement progressif du dispositif militaire sous le contrôle de la commission ad hoc mixte paritaire dans les zones de conflits, de réinstaller la population dans les localités d’origine, d’organiser le processus DDR des ex-combattants.

Le représentant spécial du secrétaire général de l’ONU pour l’Afrique centrale s’est, en outre, félicité de l’annonce faite par le chef de l’Etat congolais dans son message sur l’état de nation, concernant la tenue courant premier trimestre de l’année en cours, du procès des personnes en détention pour « trouble à l’ordre public ou atteinte à la sûreté de l’Etat ».

Les deux personnalités ont, par ailleurs, évoqué les situations prévalant en Guinée Equatoriale à la suite du coup d’Etat manqué, en Libye, en République démocratique du Congo , en République centrafricaine et au Sahel.     

« Nous avons demandé au président de la République, en sa qualité de grand leader de la région, de continuer comme il le fait si bien avec la Libye, d’œuvrer de tout son poids pour que l’équilibre au sein de la Cémac puisse être maintenu et que les acquis sous-régionaux soient préservés », a signifié François Lounceny Fall.

Légendes et crédits photo : 

Le représentant spécial du secrétaire général de l’ONU en Afrique centrale lors de l’audience avec le chef de l’Etat congolais

Source : adiac-congo.com

Laisser un commentaire