PABPS : le budget 2018 fixé à plus de trois milliards FCFA

0

Au terme d’un conseil d’administration, tenu le 16 novembre dans la capitale, le budget exercice 2018 du port autonome de Brazzaville et ports secondaires (PABPS) a été adopté en recettes à la somme de 2.022 890.000 de francs CFA et en dépenses à 1.845.550.000 de francs CFA.

PABPS : le budget 2018 fixé à plus de trois milliards FCFACe budget permettra notamment d’informatiser le PABPS, de relancer son centre informatique fermé il y a plus de trois ans. Les activités liées à l’exploitation seront aussi informatisées, dans le but de disposer des données statistiques fiables puis des résultats financiers le plus rapidement possible.

 « En attendant la reprise de l’activité économique qui par essence est toujours graduelle, il nous faut faire mieux avec peu. Le budget adopté se veut volontariste. Il convient pour chaque action de gestion, de donner la priorité à ce qui est indispensable à l’entreprise », a indiqué le président du conseil, Jean Louis Osso.

En dépit de la situation difficile que traverse le PABPS, son directeur général, Pierre Bossoto, espère aux lendemains meilleurs, grâce entre autres, au rachat des terminaux du Bassin du Congo par Bolloré Africa Logistics, également gestionnaire du port autonome de Pointe-Noire.

Pour ce qui est du projet de la convention de location avec Socrotrans, le conseil a recommandé l’examen du plan d’affaires de ladite société, en rapport avec l’objet de la convention, en vue de statuer sur la durée.

Le conseil a, de même, décrié l’existence d’un port privé, sis en amont de la base navale à Mpila, construit sans autorisation de la tutelle. « Ce port aux capacités impressionnantes, se positionne comme un concurrent direct du PABPS, mettant à mal l’exclusivité de passage des marchandises dans la zone concédée », souligne le communiqué final de ce conseil d’administration.

Le PABPS connaît une situation financière et logistique délicate. Sa dette fiscale est estimée à plus de 4 milliards de francs CFA, alors que sa dette sociale  se situe à 1,2 milliard de francs CFA.

Légendes et crédits photo : 

Une vue des administrateurs « photo Adiac »

Source : adiac-congo.com

Laisser un commentaire