Otages sexuels au Kasaï : Kinshasa nie, la Monusco confirme

0

Florence Marchall, porte-parole de la Monusco, a, dans un communiqué du 31 juillet, apporté des précisions sur les femmes et enfants otages sexuels au Kasaï par la milice « Bana Mura », dans le territoire de Kamonia.

La Monusco qui dit suivre de près cette situation, mène des enquêtes depuis décembre 2017, et confirme l’enlèvement de 66 personnes dont 2 femmes, 49 filles et 15 garçons.

Malgré que certains de ces otages ont été relâchés, la Monusco a alerté Kinshasa pour faciliter la libération d’autres victimes.

Mais Marie Ange Mushobekwa, ministre congolais des Droits humains, nie les faits, soulignant qu' »il n’existe aucun otage sexuel dans le Kasaï « .
Néanmoins, la Monusco dit rester à la disposition du gouvernement congolais pour poursuivre les démarches entreprises afin de porter assistance aux victimes.

Source: http://www.mediacongo.net/

Laisser un commentaire