Organisation des producteurs de pétrole africains : les pays membres signent un accord d’assistance mutuelle

0

Le document a été paraphé par les ministres en charge des hydrocarbures  et de l’énergie des pays membres, lors de la 35e session ordinaire tenue récemment à N’Djaména, au Tchad.

 

 

 

L’objectif visé par l’accord-cadre de coopération et d’assistance mutuelle qui vient d’être signé est de s’entraider à surmonter les difficultés économiques que traversent les pays africains producteurs de pétrole. « S’il est de nos jours une évidence que nos Etats abordent une phase décisive de leur évolution socio-économique, il me paraît essentiel qu’au sein de l’Appo, nous puissions forger des orientations prévoyantes permettant d’optimiser l’exploitation de nos ressources pétrolières aux bénéfices et pour le plus grand intérêt de nos pays respectifs et du continent », avait déclaré le Premier ministre tchadien, Albert Pahimi Padacké, à l’ouverture de la session.

Le ministre tchadien du Pétrole et de l’énergie, Béchir Madet, avait, pour sa part, indiqué qu’en plus des hydrocarbures, l’Afrique dispose d’un potentiel énorme en ressources énergétiques renouvelables (soleil, biomasses, géothermie, etc.)

«… Mais nous ne participons aujourd’hui que très faiblement à la consommation énergétique mondiale avec une moyenne de consommation par tête d’habitant de l’ordre de 0,3 tonne équivalent pétrole par an, contre quatre tonnes équivalent pétrole par an pour un Européen et près de 7,8 tonnes équivalent pétrole par an pour un Américain » , avait-il fait constater.

La synergie des compétences permettra aussi de réduire le coût des opérations pétrolières, d’augmenter la rentabilité des projets marginaux, de promouvoir le contenu local et la maîtrise des activités pétrolières et gazières, d’accroître les flux financiers internes et limiter des dépenses en devises.

Cette rencontre a également permis aux participants d’examiner le rapport de la 55e réunion ordinaire du comité des experts du secrétariat de cette institution et de la 22e réunion ordinaire du comité des experts du fonds de l’ Organisation des producteurs de pétrole africains (Appo).

En outre, compte tenu des difficultés financières que connaît le secrétariat de l’Appo, il a été demandé aux pays membres de s’acquitter de leurs contributions statutaires ainsi que des arriérés, en vue de contribuer à la bonne marche de l’organisation.

Née des cendres de l’Association des producteurs de pétrole africains (Appa), créée en 1986, l’Appo, actuellement sous la présidence du Tchad, est composée de dix-huit membres. Elle s’est engagée dernièrement dans une phase de réformes institutionnelles.

Légendes et crédits photo : 

Le ministre congolais des Hydrocarbures ( en 2e position partant de la gauche) au présidium de la 35e session ordinaire

Source : http://www.adiac-congo.com/

Laisser un commentaire