Opposition : l’UDPS et l’UNC s’accordent pour une rencontre d’urgence

0

Le secrétaire général de l’Union pour la nation congolaise (UNC) se dit favorable à la proposition exprimée par son collègue de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS) au sujet d’une réunion « urgente » des principales forces de l’opposition sur les enjeux de l’heure.

L’opposition congolaise apparaît de plus en plus comme une structure disparate, naviguant à vue sans une vision commune par rapport aux enjeux politiques en présence. Alors que la présidentielle du 23 décembre approche à grands pas, les leaders de l’opposition évoluent presqu’enfermés dans leur carcan, sans aucune ouverture d’esprit pouvant les prédisposer à des échanges en vue d’affronter à l’unisson la présidentielle. Face au Front commun pour le Congo qui, visiblement, offre l’image d’une plate-forme organisée et cohérente qui entend investir son unique candidat à la présidentielle, l’opposition est écartelée entre plusieurs candidatures dont certaines comptent pour beurre.

Conscients du danger qui guette cette opposition plus que jamais éparpillée avec le risque de se présenter en ordre dispersé au challenge présidentiel, certains de ses ténors ont donné de la voix pour tirer la sonnette d’alarme. Ils invitent l’opposition, la vraie, à se réunir de toute urgence autour d’une table pour discuter de certaines questions d’intérêt majeur qui tendent à plomber le processus électoral. C’est notamment le cas de la machine à voter, du fichier électoral corrompu avec l’intrusion de 16% d’électeurs fictifs enrôlés sans empreintes digitales, de la restructuration de la Céni avec le changement du délégué de l’UDPS, de la confiscation des médias publics, de la répression des leaders politiques et autres des mouvements citoyens, etc.

Tous ces sujets requièrent une rencontre entre acteurs politiques de l’opposition pour dégager une vision commune censée contrecarrer les stratégies de la majorité présidetielle visant à s’éterniser au pouvoir. Telle est la conviction du secrétaire général de l’UDPS, Jean Marc Kabund, qui suggère la tenue d’une grande réunion de toute l’opposition avec notamment, l’UDPS, le MLC, Ensemble de Moïse Katumbi, la Dynamique, et l’UNC et alliés. « Sachant que Kabila nous a aidés en battant le rappel des troupes avec tous ces faux opposants qu’il pourrait utiliser contre nous, la vraie opposition se dégage et c’est de notre avantage de nous réunir et de donner une position correcte pour dire que nous, l’opposition, ne pouvons pas déposer nos candidatures aussi longtemps que ces problèmes persistent », avait-il déclaré au cours d’une récente sortie médiatique.

Une approche que partage également l’UNC de Vital Kamerhe dont le secrétaire général s’est dit favorable à une telle démarche. Pour Jean Baudouin Mayo Mambeke, la tenue d’une telle rencontre est d’une extrême urgence au regard de la situation actuelle. Il estime que l’opposition qui n’a pas cautionné la loi électorale, votée sans elle au parlement, est appelée à réfléchir  pour dégager des stratégies susceptibles de contourner tous les pièges que la majorité y aurait introduits.     

Source : http://www.adiac-congo.com/

Laisser un commentaire