Onu: La machine à voter permet d’économiser 132 millions $, C. Naanga

0

La machine à voter est plus que jamais au coeur d’une vive polémique sur son opportunité après le pavé jeté dans la marre par Nikki Haley qui n’en veut pas. L’ambassadrice des USA à l’Onu vient d’apporter de l’eau au moulin de la société civile et de l’opposition qui ne cesse de la décrier.

Combien donc cette fameuse machine a-t-elle permis d’économiser au Trésor public ?

Selon le président de la Commission électorale nationale indépendante, qui s’est exprimé le 12 février devant le Conseil de sécurité de l’Onu, la machine à voter a permis d’économiser 132 millions de dollars américains.

Sans celle que Corneille Naanga Yobeluo appelle  » dispositif d’impression in situ des bulletins de vote par chaque électeur avant de le glisser dans l’urne  », pour désigner la machine à voter, la RDC aurait dépensé 554 millions $ pour les 3 scrutins combinés présidentiel, législatifs et provinciaux prévus le 23 décembre 2018.

Avec le dispositif d’impression in situ des bulletins, l’État va débourser 432 millions $.
Les économies sont importantes eu égard à la modicité du budget national.

Cependant, en l’absence d’un large consensus sur l’utilisation de la machine à voter, les conséquences d’un éventuel rejet des résultats électoraux pourront coûter bien plus chers que les économies réalisées.

I.M.

Source : 7sur7.cd

Laisser un commentaire