Œuvres sociales : des citoyens mobilisés pour une collecte de sang

0

En collaboration avec le Centre national de transfusion sanguine, la conseillère Aya Gervine Mounea, présidente de la Fondation Mâ Fylla, a organisé, du 1er au 2 mars, une opération de don de sang au Centre de santé intégré de Moukondo, dans le quatrième arrondissement de Brazzaville, Moungali. 

L’objectif de l’initiative est de pallier tant soit peu le déficit de sang dans les hôpitaux de Brazzaville. Prenant part à cette opération, le ministre de l’Enseignement technique, professionnel et de la formation qualifiante, Antoine Thomas Nicephore Fylla de Saint-Eudes, a fait savoir que faire un don de sang est une partie de soi-même que l’on donne aux autres. « C’est un acte d’amour. Ce n’est pas seulement un acte de générosité ; tout le monde devrait donner du sang pour sauver des vies », a-t-il souhaité.

Initiatrice de l’activité, la conseillère Aya Gervine Mouena, « Mâ Fylla », a de son côté rappelé aux Congolais que l’amour du prochain consiste en l’entraide. « Le message que nous annonçons aux Congolais, c’est tout simplement que le sang ne se fabrique pas ; ce sont nos corps qui le fabriquent. Donc, c’est à nous de le faire. Nous nous plaignons tout le temps qu’il n’y a pas de sang dans les centres hospitaliers du Congo, mais nous devons nous rendre compte que pour qu’il y ait du sang, nous devons en donner. Parce que le problème de sang n’arrive pas qu’aux autres ; cela peut arriver à n’importe qui d’entre nous. Il serait donc souhaitable qu’on ait assez du sang pour survivre », a-t-elle indiqué.

Participant à cette opération, Davly Miassoba, l’un des donneurs, a déclaré:« Je suis heureux de faire ce don de sang, parce que beaucoup de nos concitoyens qui sont dans des hôpitaux en ont vraiment besoin. Nous soutenons la Fondation « Mâ Fylla » pour son initiative. Le seul message que je peux adresser à mes frères congolais, c’est d’ouvrir leurs cœurs. Ils doivent se mettre à la place des autres ».

 

Légendes et crédits photo : 

Aya Gervine Mounea et le ministre Antoine Thomas Nicephore Fylla de Saint-Eudes / Adiac

Source : http://www.adiac-congo.com/

Laisser un commentaire