Obsèques officielles d’Étienne Tshisekedi : le stade des Martyrs prêt à abriter l’événement

0

Les grands travaux sont en train de se faire à l’intérieur et aux alentours du complexe omnisport, dans la commune de Lingwala, à Kinshasa.

 

 

Depuis quelques jours, les herbes folles qui envahissaient les alentours du stade omnisport des Martyrs ont disparu. Des grands travaux sont remarquables aux alentours ainsi qu’à l’intérieur. Des engins lourds commis aux travaux d’assainissement du site sont à l’oeuvre. A côté des pelles chargeuses et autres tracteurs, de gros camions sont mobilisés pour le ramassage de toutes les immondices qui jonchent ces lieux.

Un nouveau visage au stade des Martyrs

A l’intérieur, la chapelle ardente est déjà montée sur l’aire de jeu. La sonorisation est installée, en vue de couvrir l’intérieur et l’extérieur du stade. La peinture des murs a été aussi raffraichie en vue de donner à cet événement la valeur qu’il mérite, tenant compte de l’homme qu’a été Etienne Tshisekedi.

Ces travaux se font de jour comme de nuit afin de tenir le délai, étant donné que la dépouille du père du chef de l’Etat arrive à Kinshasa, le 30 mai, et les obsèques officielles sont prévues pour le 31 mai et le 1er juin, avant l’enterrement dans la périphérie de Kinshasa, à Nsele, où un mausolée a été construit. Sur le plan technique et organisationnel, tout semble bien marcher car, même sur les accréditations sontt déjà prêtes.

Kinshasa attend rendre hommage à son digne fils

La ville de Kinshasa est particulièrement mobilisée pour saluer la mémoire de celui qui a marqué toute une époque. Si la population kinoise attend le retour du corps de Ya Tshitshi sur le sol de ses ancêtres, l’autorité urbaine n’est pas du reste.

En plus de son implication dans l’organisation de ces obsèques, le gouverneur Gentiny Ngobila Mbaka a fait confectionner des bâches au nom de sa ville, rendant hommage au sphinx de Limete. En agissant ainsi, soutient une source proche de l’Hôtel de ville de Kinshasa, le gouverneur et sa ville entendent honorer l’homme reconnu comme le père de la démocratie dans le pays. C’est également le sens de l’appel lancé en direction des Kinois de réserver un accueil sans pareil à la dépouille de Ya Tshitshi, à son arrivée par l’aéroport de Ndjili, et de participer aux obsèques organisées au stade des Martyrs de la pentecôte.

Légendes et crédits photo : 

Un engin devant le stade des Martyrs/Adiac

Source : http://www.adiac-congo.com/

Laisser un commentaire