NTIC : le draft du Plan national du numérique déjà disponible

0

Le Président congolais Félix-Antoine Tshisekedi a réceptionné hier, mardi 13 août, le draft du Plan national du numérique. Ce document devant servir de boussole à la digitalisation de l’économie congolaise lui a été remis par son conseiller en charge du numérique, Dominique Migisha.

Sortir la RDC du sous-développement numérique à court et moyen terme, tel est l’objectif que s’est assigné le département du Numérique de la présidence de la République que chapeaute le conseiller spécial chargé du secteur, Dominique Migisha, auteur du draft zéro du « Plan national du numérique horizon 2025 » (PNN). Le lundi 12 août, le document a été remis officiellement au chef de l’État, Félix Tshisekedi, en attendant sa validation au mois de septembre lors d’un atelier de trois jours (3,4,5) à l’hôtel Pullman de Kinshasa.

Le document réalisé par plus d’une cinquante d’experts et de consultants congolais, assistés par un secrétariat technique, témoigne de l’intérêt manifesté au plus haut sommet de l’État pour le numérique devenu incontournable en ce siècle de mondialisation. En réduisant la facture numérique, la RDC aura réalisé un pas de géant dans son combat engagé contre la pauvreté, a expliqué Dominique Migisha tout en se réjouissant de la qualité du travail abattu sous la direction de Vital Kamerhe. Et de préciser que le PNN horizon 2025 repose sur quatre piliers, à savoir les infrastructures (notamment la fibre optique), la production et l’hébergement du contenu, les usages applicatifs, la gouvernance et la régulation.

DIGITALISER L’ADMINISTRATION PUBLIQUE

Par ailleurs, le Plan vise à moderniser l’administration publique et à mettre en place une plateforme numérique permettant de mutualiser les ressources et les infrastructures afin de réaliser des gains significatifs.

Le Plan national du numérique a également pour objectif de permettre aux citoyens et aux entreprises d’interagir en ligne avec l’administration publique et les partenaires techniques et financiers et à offrir aux usagers, des services de meilleure qualité au moindre coût, tout en garantissant un maximum de transparence.

Il a, par ailleurs, pour objectifs de faire du numérique un moteur de développement économique et humain, une source de productivité, en plus de son ambition de positionner la RDC comme un hub technologique au niveau de la sous-région. Ce document a, également pour vocation de réduire sensiblement la corruption et l’évasion fiscale en RDC.

Le président de la République, qui a compris l‘intérêt pour la RDC de développer le numérique, s’est positionné en première ligne pour gagner ce pari. « Faire du numérique un puissant levier pour la bonne gouvernance et l’émergence économique », tel est son credo et il veut se donner les moyens pour y parvenir. La technologie devrait dorénavant être mise au service de la transparence afin de décourager certaines velléités de mégestion, soutient Dominique Migisha qui pense qu’un bon usage de ce secteur permettra à Félix Tshisekedi de donner un sens au slogan « Le peuple d’abord ».

Source: http://www.mediacongo.net/

Laisser un commentaire