Nouvelle loi électorale-seuils de 3%, 2% et 1%: Voici les partis qui s’en sortiront (6, 11, ou 21 sur 700), d’après une étude de D. Sesanga

0

La nouvelle loi électorale, en examen à l’Assemblée nationale, va bouleverser le paysage politique de manière substantielle avec son innovation phare : le seuil de représentativité à 3% pour qu’un parti ou regroupement politique soit éligible à l’attribution des sièges quel que soit le score que révolterait sa liste.
Le seuil pourrait être abaissé à 2% ou 1%.
En tous les cas, c’est une hécatombe qui se prépare dans le microcosme politique rd-congolais.

Boudée même au sein de la majorité, où une fronde de « petits » partis couve, elle est rejetée catégoriquement par l’opposition qui y voit un recul démocratique.

D. Sesanga, loin de l’émotion, a cogité pour produire une étude qui démontre à ses yeux les méfaits de cette fameuse innovation introduite de la nouvelle loi électorale.

En cas de vote de cette loi lundi 4 décembre, 21 partis politiques seulement survivraient, selon les simulations de Sesanga basée sur les législatives de 2011.

En Voici les cas de figure.

En cas d’un seuil de représentativité de 3%, 6 partis seulement s’en sortiraient:

1. PPRD,
2. PPDD,
3.MSR,
4. PALU,
5. UDPS,
6. UNC.

Le MLC passerait à la trappe.

En cas de seuil de 2%, seuls 11 partis y trouveraient leur compte. Outre les 6 premiers ci-dessus, il faut ajouter les 5 suivants :

1. AFDC,
2. MLC,
3. ECT,
4. ARC,
5.RRC.

Enfin si le seuil est abaissé à 1%, 10 nouveaux partis se grefferont aux 11 premiers. Ce qui fait un total de 21 partis.
Il s’agit de :

1.PDC (Endundo),
2.UCP,
3. UFC (Kengo),
4. CCU (Mende),
5.UNAFEC (Kyungu), 6.UNADEF (Mwando), 7.MIP,
8. RCD/K-ML,
9 CPR,
10. CCU,
11. UDCO.

Sur près de 700 partis politiques enregistrés en RDC, la nouvelle loi électorale en excluera l’écrasante majorité.
A moins que les partis se regroupent.
La nouvelle loi électorale est donc qualifiée par D. Sesanga de discriminatoire et d’anti-démocratique.

Le député national a appelé, dimanche 3 novembre au cours d’une matinée politique au siège de son parti, la population à empêcher l’adoption de cette loi à travers les actions prévues par le Rassemblement, notamment les marches et les villes-mortes.

L’objectif principal de cette loi, d’après l’élu de Luiza dans le Kasaï, est d’enraciner la dictature par le blocage du principe constitutionnel de l’alternance politique.

Israël Mutala

(Ci-dessous les tableaux de simulation de l’Envol/AR Delly Sesanga)

Nouvelle loi électorale-seuils de 3%, 2% et 1%: Voici les partis qui s’en sortiront (6, 11, ou 21 sur 700), d’après une étude de D. Sesanga

Source : 7sur7.cd

Laisser un commentaire