Nord-Kivu: une position de l’armée attaquée à Kitshanga, 3 morts

0

Trois personnes ont été tuées et quatre autres blessées dans une attaque lancée lundi 8 mai par la coalition de groupes armés Nyatura et  FDLR contre une position de l’armée à Kitshanga, à 83 au Nord-Ouest de Goma (Nord-Kivu).

Parmi les victimes de cet assaut, on compte deux officiers de l’armée (un capitaine et un lieutenant) ainsi que l’épouse d’un militaire, précisent des sources locales.

Quatre autres personnes, un militaire et trois civils, auraient également été blessées durant l’assaut, a renseigné, de son côté, la police locale.  

D’après plusieurs sources concordantes, l’attaque est survenue vers deux heures du matin. Les échanges des tirs entre les miliciens et les militaires ont duré plus d’une heure, avant que l’armée n’opère « un repli stratégique ».

Un repli qui aurait permis aux assaillants de libérer 12 de leurs compgagnons qui étaient détenus par l’armée et de voler des munitions gardées dans le dépôt logistique de l’armée à Kitshanga. Les assaillants ont également emporté 60 vaches dans une ferme, fait savoir la police.

Depuis le matin, les activités sont paralysées dans cette contrée. Plusieurs habitants craignant la violence ont trouvé refuge autour de la base des casques bleus de la MONUSCO à Kitshanga.

Le porte-parole du secteur opérationnel Sokola 2 demande à la population de faire confiance à l’armée en collaborant pour organiser la traque des assaillants.

A l’en croire, les assaillants ont mené leur attaque «presque dans la cité»  alors que «l’attention de l’armée était beaucoup plus focalisée dans le parc des Virunga, pour détruire tous les sanctuaires de l’ennemi».

Source : radiookapi.net

Laisser un commentaire