Nord-Kivu : nouveaux affrontements entre groupes armés à Masisi

0

Au moins quatorze morts et plusieurs blessés ont été enregistrés lors des affrontements du jeudi à ce samedi 26 janvier matin entre les combattants du NDC-Rénové de Guidon et une coalition des combattants de la milice Nyatura et  ceux de l’APCLS de Janvier Kalahiri.  Les sources de la police à Kitchanga, affirment que ces affrontements se déroulent dans les localités de Shimbisha, Kalungu et Nyabura, dans le groupement de Bashali Mokoto, en territoire de Masisi. La société civile plaide pour le déploiement des forces de défense dans cette zone.

Les sources de la police précisent que les combats, qui ont éclaté vendredi aux environs de 23 heures à Shimbisha entre les combattants du NDC-Rénové de Guidon et l’APCLS de Janvier Kalahiri, se sont poursuivis jusqu’à 6 heures du matin de ce samedi dans la localité voisine de Lukweti.

Le bilan fait état de cinq morts, soit trois combattants du NDC-R, un combattant du côté de l’APCLS et un civil d’environ 45 ans, tué par une balle perdue pendant les affrontements.  Les cinq blessés (trois du côté du NDC-R et deux autres de l’APCLS) sont actuellement pris en charge au centre de santé de Nyabiondo et à l’hôpital de Masisi.

Selon toujours la police dans la région, d’autres combats entre le NDC-Rénové et une faction des combattants Nyatura, dirigée par un certain Nzayi, ont été rapportés jeudi dernier à Nyabura dans la localité Kalangu toujours en groupement Bahali-Mokoto. Il n’y a pas eu de perte en vies humaines, mais des blessés ont été acheminés au poste de santé de Kasenyera.

D’autres affrontements de vendredi entre le NDC-Rénové et une coalition de Nyatura et APCLS à Nyabikeri dans la localité de Lukweti ont fait neuf morts parmi les belligérants.

La société civile plaide pour la restauration de l’autorité de l’Etat dans cette entité entièrement sous contrôle des groupes armés.

Le porte-parole de la 34 è région militaire avait déjà annoncé dans un passé récent à Radio Okapi la traque de tous les groupes armés actifs dans cette zone.

 

 

Source: http://www.radiookapi.net/

Laisser un commentaire