Nord-Kivu : les travaux de construction de la centrale hydroélectrique de Kihali suspendus suite à l’insécurité

0

Les travaux de construction de la centrale hydroélectrique de Kihali, une localité située entre le territoire de Lubero et la chefferie de Kasugho se sont arrêtés depuis quelques jours, rapportent jeudi 20 juillet des sources de la société civile locale.

D’après elles, les agents de l’Institut congolais pour la conservation de la nature (ICCN) qui exécutaient ces travaux ont abandonné le site suite à l’insécurité qui règne depuis une semaine à Lubero.

Des combats opposent depuis lundi les miliciens Maï-Maï Mazembe aux combattants du groupe de Nduma Defense of Congo (NDC) dans plusieurs groupements de Lubero dont Musindi.

A en croire ces sources locales, les deux milices occupent de façon alternative des localités de Lubero après des combats et n’hésitent pas à extorquer la population lorsqu’elles prennent le contrôle d’une chefferie.

Ces sources évoquent notamment des vols des bétails attribués mardi dernier aux combattants de NDC à Kalau, une localité de Lubero. Ils avaient attaqué cette localité sous prétexte d’y chasser les Maï-Maï Mazembe. Sur place, ils ont ravi des bétails des paysans et se sont enfuis, rapportent les mêmes sources.

Mardi dernier, des notables du territoire de Lubero avaient demandé aux forces armées de la RDC (FARDC) d’intervenir dans la région pour mettre fin aux affrontements entre ces deux milices.

Ils ont relevé que treize personnes dont dix miliciens et trois civils sont déjà morts, de suite de ces affrontements.

Par ailleurs, plusieurs habitants des localités de Chambuli, Katinga et Kamika à Lubero ont abandonné leurs villages depuis lundi dernier. Ils craignent l’insécurité provoquée par l’activisme de ces deux groupes armés à Lubero.
 

Source : radiookapi.net

Laisser un commentaire