Nord-Kivu : la société civile salue le système d’alerte précoce pour la protection des civils

0

La coordination provinciale de la société civile du Nord-Kivu encourage la mise en place du système d’alerte précoce et du renforcement des capacités des comités locaux pour la protection des civils dans la région. Dans une interview accordée dimanche 13 août à Radio Okapi, l’un de ses membres, Thomas D’Aquin Mwiti encourage le gouvernement provincial et d’autres partenaires à appuyer ces mécanismes.
 
«Ce mécanisme est important. On met les communautés ensemble pour constituer un comité, et ce comité va procéder à ce qu’on appelle les alertes précoces. J’encouragerai tous les partenaires, la MONUSCO, l’Etat congolais, le Gouvernement provincial, et tous les autres à l’appuyer pour assurer les communautés à la base quant à leur protection», a indiqué Thomas D’Aquin Mwiti.
 
Ces mécanismes de protection des civils ont été développés par la MONUSCO dans les zones où elle a récemment fermé ses bases dans les territoires de Walikale et Masisi. Pour Thomas d’Aquin Mwiti, les partenaires devraient donner plus de moyens pour l’efficacité du travail des comités locaux de protection des civils.
 
«Quand les comités locaux de protection travaillent, j’appelle certains partenaires à donner des moyens d’actions. On a besoin des téléphones pour les alertes précoces. Ces téléphones ont besoin des unités, les téléphones ont besoin d’être chargés, on a besoin de l’électricité. Il y a moyen de mettre des mécanismes des panneaux solaires dans les zones où fonctionnent les comités locaux de protection», a-t-il fait savoir.

Source : radiookapi.net

Laisser un commentaire