Nord-Kivu/Ebola: le gouverneur Paluku se fait vacciner avec 9 députés à Butembo

0

C’est dans le but de renforcer la sensibilisation sur la vaccination contre la maladie à virus Ebola que le gouverneur de la province du Nord-Kivu ainsi que 9 députés de cette province se sont fait vacciner, ce mercredi 03 octobre 2018, en ville de Butembo au centre de santé Makasi.

« Les gens pensent qu’il y a business pour résister au vaccin. Contre Ebola il n’y a pas de poitrine à bomber pour telle ou telle autre raison. Contre Ebola il n’y a pas d’opposition. Les gens de Butembo veulent s’opposer à tout, ne vous opposer pas à la maladie…», a dit le gouverneur Julien Paluku.

D’après une note du ministère de la Santé, «le vaccin contre Ebola reste le moyen le plus efficace pour protéger de façon préventive les personnes à risque. Malheureusement, à cause des rumeurs et de la désinformation, quelques personnes à risque continuent de se méfier du vaccin. Ainsi, l’implication des leaders locaux qui montrent l’exemple est importante pour déconstruire les idées reçues».

L’efficacité du vaccin est optimale lorsqu’il est administré les premières 48 heures après l’exposition à un cas confirmé. « Si le vaccin est administré en retard et que la personne est déjà à un stade avancé de la période d’incubation de 21 jours, le risque de développer la maladie, même après la vaccination, est toujours présent. D’où l’importance pour les personnes à risque de se faire vacciner tôt et de respecter les jours de suivi par les équipes de vaccination », conclut ce document du ministère de la Santé.

L’équipe chargée d’enterrement séquestrée dans un cimetière

Mardi 02 octobre, l’équipe chargée d’enterrement digne et sécurisé des victimes d’Ebola s’est faite attaquée par un groupe des jeunes au cimetière de Ngese en commune de Bulengera. C’était au cours de l’enterrement d’une femme décédée d’Ebola.

D’après nos sources, ces derniers disaient vouloir vérifier si la victime était bel et bien dans le cercueil. Deux agents de la croix rouge ont été blessés. La police est intervenue pour sauver la situation.

Source: http://www.mediacongo.net/

Laisser un commentaire