Nord-Kivu : des dizaines des personnes interpellées au camp militaire Katindo relâchées

0

Quelques dizaines de personnes qui ont été interpellées dans le camp militaire de Katindo (Nord-Kivu), dimanche 6 janvier dans la matinée, ont été libérées. Selon certaines sources militaires, on reprochait à ces personnes, parmi lesquelles des femmes des militaires, d’avoir participé à des manifestations de joie suite à une rumeur faisant état de la victoire d’un des candidats aux élections présidentielles du 30 décembre dernier. 

Le porte-parole de la 34è région militaire, lui, dément cette version des faits. Pour lui, si des interpellations ont lieu dans le camp c’est habituellement pour des raisons sécuritaires, et non pour des raisons politiques. 

« La population vivant au camp est astreinte à certaines normes auxquelles elle doit obéir. Et c’est pour cela que chaque soir, il y a un couvre-feu qui est organisé. Et c’est dans tous les camps militaires. Et c’est au cours de ce couvre-feu qu’il y a certaines interpellations. Ce n’est pas seulement des interpellations auxquelles vous faites allusions. On interpelle ceux qui entrent au camp tardivement ou ceux qui jouent de la musique avec un volume exagéré. Ces gens interpellés reçoivent des conseils de la part du commandement du camp, après ils rentrent chez eux », a expliqué le major Ndjike Kaiko.

Source: http://www.radiookapi.net/

Laisser un commentaire