Norbert Basengezi: « Les opposants cherchent des astuces pour une autre transition »

0

La Commission Électorale Nationale Indépendante a poursuivi avec sa campagne de sensibilisation électorale ce vendredi 19 octobre dans la salle la Joie de Mater Dei dans la ville de Bukavu.

Comme dans plusieurs de ses sorties, Norbert Basengezi Katintima a réaffirmer l’irréversibilité des élections en décembre 2018.

Selon le vice-président de la CENI, tous les défis sont en train d’être résolus. Une manière de dénoncer les « rumeurs » autour du fichier électoral actuel et la machine à voter contestés par l’opposition, car pour lui, l’opposition cherche une transition pour le partage du pouvoir.

« Concernant les personnes qui ont été enrôlées sans empreinte digitale, l’opposition nous a dit de les radier de la liste électorale. Nous leur avons  montré que parmi ces personnes se trouvaient leurs propres candidats dont 56 pour le MLC, 52 pour l’UNC, 12 pour la dynamique de l’opposition et 46 pour le PPRD, alors tous ont refusé de ne pas les radiés de la liste électorale ; alors le discours a changé. Car nous avons comptabilisé 3365 candidats qui se sont enrôlés sans empreinte digitale. Les opposants cherchent des astuces pour une autre transition. Que les politiciens ne vous trompent pas, nous irons aux élections avec la machine à voter. » a déclaré le vice-président de la CENI, devant ses invités.

Ce samedi 20 octobre, la même campagne se poursuivra dans le territoire de Kabare.

Cette campagne qui a commencé sous la direction du vice-président Norbert Basengezi Katintima accompagné de madame Elodie Ntamuzinda membre de la plénière de la CENI au niveau national et du Secrétaire Exécutif provincial de la CENI, Gaudens Maheshe concerne  les membres de la société civile, plusieurs associations issues de différentes couches de la population( sportifs, conducteurs, ect) et des partis politiques de l’opposition et de la majorité.

Pour ce vendredi 19 octobre, l’opposition au Sud-Kivu avait déjà annoncé qu’elle ne prendra plus part aux séances de sensibilisation de Norbert Katintima « par manque d’opportunité ».

Source: http://www.mediacongo.net/

Laisser un commentaire