Nigeria : le président du Sénat quitte lui aussi le parti au pouvoir

0

Il cesse d‘être membre du All progressives congress (APC). Bukola Saraki, président du Sénat du Nigeria, vient lui aussi de tourner le dos au parti au pouvoir au Nigeria. Difficile de prédire la nouvelle posture de Buhari.

C‘était devenu un non-événement. Tant on a assisté la semaine dernière à une vague de défections au sein de l’APC. D’abord 15 sénateurs, puis 36 députés. Et un gouverneur d‘État.

Mais, un coup de théâtre vient de se produire. Alors que l’on s’y attendait le moins, c’est au tour d’un important cadre de tourner le dos au parti au pouvoir au Nigeria. Président du Sénat, Bukola Saraki devient désormais membre du Parti démocratique populaire (PDP) principale formation d’opposition.

Comme de nombreux autres dissidents, Bukola Saraki était auparavant membre du PDP qu’il avait quité pour soutenir Buhari face à Goodluck Jonathan lors de la présidentielle de 2015. Mais, il semble aujourd’hui dépassé par la désillusion.

Le séjour au Togo perturbé ?

«Lorsque nous avons quitté le PDP pour rejoindre la coalition naissante du Congrès des Alliés Progressistes (APC) en 2014, nous sommes partis à la recherche de la justice, de l‘équité et de l’inclusion, les principes fondamentaux sur lesquels le PDP avait été construit », se souvient-il.

Et il estime que c’est désormais dans le PDP qu’il retrouvera ces valeurs qui font défaut à l’APC. « Le PDP dont je reviens, a tiré les leçons de ses erreurs. C’est un parti qui sait désormais qu’il ne faut pas saper les acquis », s’est enthousiasmé Bukola Saraki.

Bien que minimisant toutes ces défections, celle du président du Sénat pourrait perturber Buhari pendant son séjour au Togo à l’occasion du 53è sommet de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO). Et qui sait s’il n’y aura pas d’autres départs.

Source: http://www.mediacongo.net/

Laisser un commentaire