NBA : Russell Westbrook égale Oscar Robertson dans la large victoire face aux Bucks

0

Clin d’oeil du destin, c’est face à un des anciens clubs d’Oscar Robertson, les Milwaukee Bucks, que Russell Westbrook a égalé le record de triple doubles (41) sur une saison établi par le « Big 0 », en 1962. En moins de trois quarts temps, le meneur superstar du Thunder a cumulé 12 points, 13 rebonds et 13 passes dans un succès facile de ses troupes (110-79). De quoi lui valoir une belle ovation en fin de match, avec des chants « MVP ! MVP ! » de plus en plus pressants.

Sans Malcolm Brogdon pour le 3e match de suite, les Bucks ont tenu un quart temps avant de sombrer et ils finissent par s’incliner dans les grandes largeurs. C’est la plus large victoire du Thunder cette saison !

Andre Roberson donne le ton défensivement en bâchant Giannis Antetokounmpo, pas un mince exploit vue l’envergure de l’oiseau grec. Et il remet ça quelques minutes plus tard avec un nouveau contre en haute altitude sur Tony Snell. Les Bucks ne se laissent cependant pas distancer avec un gros dunk de Giannis qui contourne Taj Gibson. Le « Greek Freak » porte son équipe mais c’est le Thunder qui fait la course en tête, notamment après une interception de Roberson pour le dunk de Westbrook. Ce dernier est plutôt discret en 1e quart, avec 7 points, 6 rebonds et 2 passes. Alex Abrines enchaîne deux trois points pour clore la période et OKC compte 8 longueurs d’avance (28-20).

Plus gros écart de la saison pour OKC

Et l’arrière ibère poursuit son festival au retour à l’action. Il ajoute deux bombes à son total pour un superbe 4/5 derrière l’arc et un écart qui grimpe pour les locaux. Il faut dire qu’OKC surfe sur un 16-4 à cheval sur les deux premiers quarts. Khris Middleton met un terme à cette série avec un panier à l’intérieur mais les Bucks n’y arrivent pas. À l’inverse, le banc du Thunder est bon. Abrines touché et retourné aux vestiaires, Doug McDermott le remplace parfaitement au scoring avec un layup en passant sous le cercle, avant de rentrer un tir avec la planche. Le Thunder termine même sur un 10-1 pour arriver à la pause avec un écart confortable : +24 (63-39). Russell Westbrook arrive à la mi-temps avec 12 points, 8 rebonds, 8 passes.

Et il lui faudra à peine trois minutes en 3e quart pour décrocher son 41e triple double, le chiffre magique atteint par Oscar Robertson en 1962 ! Gobant le rebond, le meneur sert Gibson par-dessus la défense et voilà le meneur du Thunder définitivement dans l’histoire. L’écart déjà au-dessus des 25 points, le Thunder file tranquillement vers la victoire et Westbrook peut même se reposer à la fin de la période et pendant tout le dernier quart, avec 12 points, 13 rebonds et 13 passes.

OKC finit de toute façon la partie en roue libre, avec 17 points d’Enes Kanter ou encore 10 points et 7 rebonds de Semaj Christon. Côté Bucks, Michael Beasley termine à 14 points quand Antetokounmpo a été tenu à 11 points et 10 rebonds. Au final, le Thunder engrange sa victoire la plus nette de la saison : +31 (110-79).

Source : Media Congo

Laisser un commentaire