NBA : Les Cleveland Cavaliers remportent le match 4 contre Boston et mènent 3-1 en finale de Conférence Est

0

Malmenés pendant trois quart-temps, les Cleveland Cavaliers se sont reposés sur leur «Big Three» (Irving, James, Love) pour faire la différence lors du match 4 de la finale de Conférence Est (victoire 112-99). Les champions en titre sont à une victoire de retrouver Golden State pour les Finales.

Les Cleveland Cavaliers ont réussi le break mardi soir face aux Boston Celtics à l’occasion du match 4 de la finale de Conférence Est (112-99). Après un départ poussif, les champions en titre sont parvenus à prendre le dessus sur le jeu collectif de leur adversaire en prenant les commandes de la partie en fin de troisième quart. Malgré une blessure à la cheville, Kyrie Irving a été étincelant, achevant la partie avec 42 points (son record personnel en play-offs), 3 rebonds et 4 passes décisives. À ses côtés, LeBron James a également livré un gros match (34 pts à 15/27, 5 rbds, 6 pds). Kevin Love a validé un double-double (17 pts, 17 rbds).

 
 
 
 

Encore groggy de la défaite concédée deux jours auparavant, sur son parquet et au buzzer, Cleveland a eu du mal à entrer dans son match. Auteur de son plus mauvais match des play-offs dimanche (11 pts), LeBron James a enchaîné avec deux premiers quarts compliqués, miné par les fautes (4). En face, Boston s’est reposé sur ses titulaires pour compter jusqu’à 16 points d’avance (33-49, 19e). Avery Bradley (19 pts, 5 rbds), Jae Crowder (18 pts, 8 rbds), Al Horford (16 pts, 3 pds, 7 rbds) et Kelly Olynyk (15 pts, 5 rbds, 3 pds) ont un temps assuré et réussi à faire oublier le forfait d’Isaiah Thomas pour la restant des play-offs. Le meneur de jeu pourrait même être opéré de la cheville.

Irving, la cheville et le show

Afin de compenser le manque de disponibilité de James, Kyrie Irving n’a eu aucun mal à prendre le jeu de Cleveland à son compte. Sans Thomas face à lui, il a ainsi pu faire ce qu’il voulait face à la défense adversaire. Auteur de 19 points en seulement cinq minutes (21 dans le quart), Irving a relancé son équipe, qui a définitivement basculé en tête à 3 minutes de la fin de la période (73-72, 33e).

La Quicken Loans Arena a tout de même retenu son souffle à deux minutes du terme du quart-temps, lorsqu’Irving a marché sur le pied de Terry Rozier. Au sol et se tordant de douleur, Irving a un temps laissé croire que la blessure pouvait être suffisamment important pour le priver de la fin de match. Il a finalement serré ses lacets et s’est relevé, achevant le troisième acte sur un panier à trois points juste avant le buzzer. De quoi motiver les troupes et un banc survolté par la performance de son meneur de jeu.

 
 

NBA : Les Cleveland Cavaliers remportent le match 4 contre Boston et mènent 3-1 en finale de Conférence Est

 
 
Boston sans solution, Cleveland ne veut pas perdre de temps

Très convaincants pendant une demi-heure de jeu, les Celtics n’ont eu aucune réponse à apporter au réveil d’Irving. Brad Stevens, l’entraîneur, a estimé que son équipe n’aurait pas dû laisser autant de liberté à Irving : «Ce sont des choix. Je ne suis pas sûr qu’ils ont été de bons choix. Quand il est comme ça, il est difficile à arrêter. Les actions que nous devrons revoir sont celles où il s’est approché du panier.»

 
71Cleveland a tiré à 71% de réussite après la pause. Les Cavaliers ont achevé le match à 59,5% d’adresse (44/74).

Relancés après avoir concédé leur première défaite des play-offs, les Cavaliers ont rapidement écarté les doutes quant à leur capacité à se qualifier pour les Finales. La seule inconnue qui semble subsister reste le temps que les hommes de Tyronn Lue vont mettre à rejoindre Golden State, qualifié depuis lundi soir après avoir balayé les San Antonio Spurs. La série entre les Cavs et Boston se poursuit jeudi soir chez les Celtics. Afin de ne pas concéder un trop gros débours en termes de récupération, les Cavaliers ont tout intérêt à plier la série dans deux jours. Mais, face à son public, il n’est pas dit que Boston ne réussisse pas à peser encore un peu dans la série. 

Source : Media Congo

Laisser un commentaire