Navigation fluviale : l’étiage freine les trafics en eaux intérieures

0

Les opérations de dragage des voies navigables ne se font plus régulièrement, depuis l’arrêt des activités de l’unique armateur public.

Navigation fluviale : l’étiage freine les trafics en eaux intérieuresLa situation empêche les activités économiques dans les zones riveraines. Par exemple, au niveau du port fluvial d’Oyo, dans le département de la Cuvette, le transport du bois peine à y transiter à cause de l’ensablement.

La direction générale de la navigation fluviale (Digenaf), l’organe technique de l’Etat chargé de coordonner les navigations en eaux intérieures (l’axe Oubangui, Sangha, Lima, Pool- Malebo, Kouilou), ne dispose plus d’assez des moyens pour mener à bien sa mission.

« Le premier problème est celui de l’étiage », a indiqué le directeur général de la navigation fluviale, Faustin Bobongo-Ibarath. Les quelques armateurs privés actifs ne sont pas formés et ont du mal à mobiliser les moyens pour réaliser les opérations de dragage sur les voies.

Le sous-secteur de la navigation fluviale est aussi confronté à un problème de personnel qualifié. Nous ne disposons pas des cadres appropriés pour faire ce travail, a déploré Faustin Bobongo-Ibarath, ajoutant que parmi les 103 agents en service, nombreux vont bientôt être admis à la retraite.

Il a exposé toutes ces doléances au ministre des Transports, de l’aviation civile et de la marine marchande, Fidèle Dimou, qui venait de visiter les différentes installations de la Digenaf. « Il y a la volonté politique pour faire en sorte que la voie navigable nationale soit le mode de transport d’avenir. Avec nos idées, nous pouvons réfléchir pour trouver des solutions aux nombreux problèmes de la navigation », a-t-il conclu.

Signalons que quelques temps avant cette visite, Fidèle Dimou s’était rendu sur les installations du groupement d’intérêt économique pour le service commun des voies navigables, pour se rendre compte de la coopération dans ce domaine avec la République centrafricaine.    

    

Légendes et crédits photo : 

Les bâtiments destinés aux opérations de dragage

Source : adiac-congo.com

Laisser un commentaire