Musique : Zao en concert à l’IFC pour célébrer ses 35 ans de carrière

0

Tout comme à Pointe-Noire le 1er avril dernier, la star congolaise de renommée internationale, Casimir Zoba dit Zao va célébrer ses 35 ans de carrière musicale à l’Institut Français du Congo (IFC) de Brazzaville, au cours d’un concert inédit prévu le 08 avril 2017.  

Musique : Zao en concert à l’IFC pour célébrer ses 35 ans de carrièreNé le 24 mars 1953 dans le district de Goma Tsé-Tsé (département du Pool), Casimir Zoba dit Zao a débuté sa carrière musicale à l’âge de 12 ans, dans les chorales religieuses et les ballets traditionnels, avant de devenir membre de plusieurs groupes et ensembles dont les Adhérents ou les Gloria au lycée, Les Anges. Percussionniste en passant, Zao a fini par obtenir le concours de l’Ecole normale des instituteurs (ENI) en 1978.

Cependant son admission à l’ENI ne lui a pas empêché de continuer avec la carrière musicale. C’est dans les années 80 qu’il se lance en carrière solo et depuis lors, il s’est fait remarquer dans un style caractérisé à la fois d’humour satirique et d’ironie. Zao aborde des sujets très sensibles comme la corruption, la mort, l’adultère, la guerre, l’alcool, … A travers ses chansons, il fait passer beaucoup de messages. Ancien combattant, Aiguille, Nkumbi … en sont des belles illustrations.  

Souvent à cheval entre deux vols, Zao donne des concerts suivis par un public métissé quel que soit l’endroit où il se trouve. Ses disques à l’instar de : Moustique, Corbillard, Adam et Eve, Béatrice, … n’ont pas de frontières.

Comme mentionné dans la brochure de l’IFC annonçant son concert,  Zao ne tarde pas à être repéré puisqu’en 1982 il reçoit le prix « découverte » de Radio France internationale en particulier grâce au titre « Sorcier ensorcelé ». Il reçoit aussi en 1983 le prix de la meilleure chanson au Festival des musiques d’Afrique centrale pour la chanson Corbillard.

Les mélomanes de la bonne musique sont invités dans la salle Savorgnan de Brazza à découvrir sur scène cet artiste burlesque et engagé qui a si bien su se détacher du paysage musical africain et en particulier congolais.

Légendes et crédits photo : 

Photo : l’affiche du concert de Casimir Zoba Zao à l’IFC de Brazzaville

Source : adiac-congo.com

Laisser un commentaire