Musique : sortie du maxi single « Le construit du pays » de Fsms- Amani Fond2

0

L’opus sera officiellement présenté au public, le 29 août, à la préfecture de Brazzaville. À cette occasion, des productions  sont prévues à Brazzaville et à Pointe-Noire.

 Le maxi single »Le construit du pays » contient trois titres avec un bonus, en version française, lingala et kituba. Il s’agit de « Antitabac », « Le Congo que nous voulons », « Keba na sachet » et « Sèbene sachet antitabac » comme bonus. Dans ces chansons, on trouve un métissage de styles musicaux au rythme tradi-moderne. Le volume 4 de cette chanson, version A.C.K, prône le développement dans la diversification de l’économie congolaise, du mieux vivre-ensemble et l’interdiction de fumer dans les milieux publics.  

 Le musicien Ikoulhou Ebobo Samson de Chancelier, dit Fsms- Amani Fond2, a été accompagné par les artistes de l’association Mutualité des artistes et ouvriers d’Oyo et ceux de l’association Artistes au développement du pays. Son oeuvre est un maxi single à titre patriotique qui n’est pas commercial.

« Cette œuvre a été réalisée pour participer au développement du pays tout en relayant et amplifiant l’action du gouvernement, notamment dans le combat contre le tabac, l’usage et la commercialisation des sacs en plastique dit sachets », a expliqué Fsms- Amani Fond2.

En séjour à Brazzaville, puisqu’il vit à Oyo, l’artiste prévoit dans son agenda des productions musicales tant à Brazzaville qu’à Pointe-Noire. À cet effet, le 29 août, il se produira à la préfecture de Brazzaville; le 8 septembre à la commune de Moungali  et le 15 septembre à l’esplanade de la télévision congolaise à Kombo. Dans la ville océane, les spectacles se dérouleront  le 29 septembre et le 6 octobre. Des descentes dans les établissements scolaires de Pointe–Noire pour la sensibilisation antitabac figurent également dans son programme.

Issu d’une famille musicale, Fsms- Amani Fond2 affirme qu’il a été inspiré par sa mère et son oncle.  « Ma défunte maman chantait dans les veillées, je l’accompagnais quand j’étais petit. À cette époque, mes parents ne me permettaient pas de faire la musique. La priorité était aux études. Malgré l’école, je partais  toujours assister les autres qui y jouaient », a-t-il témoigné.

Confronté aux difficultés financières, l’artiste souligne: « Aujourd’hui, si nous sommes venus à Brazzaville, c’est pour essayer de toquer les portes afin que les personnes de bonne foi puissent nous apporter du soutien. Nous avions écrit à certaines administrations du pays et nous attendons la suite».          

 Fsms- Amani Fond2 est aussi cinéaste et organisateur d’événements culturels. En ce qui concerne sa production cinématographique, l’artiste a déjà réalisé trois films, à savoir  » Ennemi de l’environnement »;   » Le chef qui ne dort pas » et « Le droit de l’homme ». « Nous sommes en préparation d’un film antitabac. C’est à nous le talent, c’est à nous aussi de faire connaître ce talent », a-t-il révélé.

En 2013, il a organisé, à Oyo, la première kermesse « Kimia la paix tonga mboka »; de 2017 à 2018, le festival « Dejàssume ».    

Légendes et crédits photo : 

Photo : La pochette du maxi single  » Le construit du pays »

Source : http://www.adiac-congo.com/

Laisser un commentaire