Musique sacrée : Le Chœur des Séraphins remporte la médaille d’honneur au Caire

0

Le trophée reçu par la chorale de Brazzaville, en présence de l’ambassadeur du Congo en Egypte, Célestin Akoulafoua, s’inscrit dans le cadre de la onzième édition du Festival de chant religieux interculturel.   

Le but du festival est d’amener chacun à prier son Dieu et tolérer l’autre, afin de ne plus s’entretuer. « Le message est donc celui de la paix. Il y a les Indous avec leur religion, la Chine avec sa religion, la Grèce avec la sienne, les chrétiens, etc., pour essayer de faire comprendre au peuple égyptien que nous prions un même Dieu et que nous devons nous tolérer. On n’a pas besoin de s’entretuer et que chacun doit prier son Dieu. Il y a des rythmes, des notes qu’on nous donne. Les musulmans font leur prière, nous les chrétiens faisons « Notre Père » et cela au même moment, chacun dans sa langue », a déclaré la responsable de la chorale Le Chœur des Séraphins, Alphonsine Atta Ekomba.

Après sa brillante prestation à la dixième édition de ce festival où il avait remporté le prix devant les vingt-trois groupes présents, le ministère de la Culture égyptien a fait honneur à ce chœur en le conviant de nouveau à la onzième, mais cette fois en qualité d’invité d’honneur. « Ce trophée est celui du Congo, parce que là-bas nous parlions au nom du Congo et nom des Séraphins », s’est exprimée, avec modestie, la présidente de ce chœur.

Le groupe congolais a presté non seulement à l’ouverture et à la clôture du festival, mais aussi tous les jours. Les groupes invités ont prié et chanté ensemble. Le Choeur des Séraphins a chanté en A Capella, laissant une bonne impression. C’est, d’ailleurs, ce qui a fait qu’il récolte autant d’invitations.  

« Nous avons beaucoup d’invitations. Le souci est que les organisateurs nous prennent en charge pour la nutrition, le logement et le transport, mais les billets d’avion sont à notre charge. Aussi, nous apprécions beaucoup les efforts qui sont en train de se faire pour la paix. Le gouvernement égyptien soutient cette initiative et nous sommes très heureux que le Congo puisse y participer », a ajouté Alphonsine Atta Ekomba.

Habitué aux trophées, Le Chœur des Séraphins a remporté, en juillet dernier, le titre de médaille d’argent lors du championnat mondial des chœurs du monde entier. Ce championnat regroupait trois cents chorales mais dans leur catégorie, il y avait onze chorales venues de partout à travers le monde.

Chorale indépendante, Le Chœur des Séraphins a pour but de louer Dieu à l’extérieur, d’évangéliser par le chant à travers le monde entier. Son souhait a toujours été d’aller évangéliser en dehors du Congo pour voir évaluer son niveau. En ce moment, il est en train de préparer un single.

Légendes et crédits photo : 

Photo 1 : Les Séraphins brandissant le trophée en compagnie de l’ambassadeur du Congo en Egypte
Photo 2 : la présidente de la chorale présentant le trophée d’honneur

Source : http://www.adiac-congo.com/

Laisser un commentaire