Musique: Jackson Babingui immortalise Jacques Loubelo

0

« Tribute to Jacques Loubelo » est l’opus sorti par l’artiste musicien à travers lequel il rend hommage au musicien défunt, en interprétant ses chansons.

Cinq ans après la mort de Jacques Loubelo, l’artiste Jackson Babingui  a voulu rendre hommage à cette icône congolaise de la chanson à texte.  Un pari osé car interpréter les chansons de Jacques Loubelo en y ajoutant des sonorités modernes n’était pas une tâche aisée. Et pourtant, Jackson l’a fait en revisitant le riche répertoire du chanteur, compositeur, parolier, poète, etc.

Ce sont quatorze chansons qu’il a magistralement interprétées,  alliant avec brio instruments traditionnels, backing voices et guest stars. Sa voix lyrique a été  accompagnée par certains musiciens au chant et à l’orchestration: « Ntima Luaka »  et « Mutampa » avec Freddy Massamba,  « Lisanga na biso » avec le regretté Papa Wemba, « Morobé », etc. De nombreux autres musiciens ont apporté leur touche à cet excellent album, c’est le cas de Betty Novallis, Olivier Tshimanga, Emile Biayenda, Dondieu Divin, Franck  Moulet…

C’est une prouesse réalisée par Jackson Babingui à travers cet opus où se marie à merveille plusieurs rythmes : rumba, soul, salsa…Tout en gardant son originalité d’artiste tourné vers la world music, il a su rendre le tempo de Jacques  Loubelo.  La chanson « Congo », par exemple, que de nombreux Congolais considèrent comme second hymne national, est interprétée sous forme d’opéra  à plusieurs voix, tantôt récitatives, tantôt déclamées par feu Nzongo Soul, Clotaire Douley, Rido Batyonne, Sammy Massamba, Alvy Bitemo,  Angelou Chevauchet,  Loko Massengo, Tanawa, Balou Canta …

Le dernier titre de l’album « Welé »,  composé par Jackson Babingui, est évocateur. Véritable chant de cygne pour cet artiste qui, tout au long de sa carrière, a toujours déploré le manque de reconnaissance de la nation à son égard. L’opus de Jackson Babingui rend ainsi hommage à l’immense artiste dont l’abondance de l’œuvre et la richesse de la thématique l’empêcheront certainement d’être précipité à jamais dans la poubelle de l’oubli.    

Légendes et crédits photo : 

La pochette de l’album de Jackson Babingui / Adiac

Source : http://www.adiac-congo.com/

Laisser un commentaire