Musique : Aniyshai lance le single « Congo »

0

La chanson de l’artiste belgo-congolaise est disponible depuis le 26 avril, sur toutes les plates-formes, en attendant la réalisation de son premier album, sous le label belge « Autopsy Production ».

A travers le titre « Congo », fait-on savoir, Aniyshai, dont le prénom signifie « bienvenue », souhaitait avant tout s’adresser à sa nation. « Consciente des atrocités vécues par le peuple congolais, de la révolte et des conflits qui s’installent au sein de sa communauté, elle interpelle celle-ci par un message de paix, de courage, d’espérance et d’appels à l’unité pour le Congo de demain », explique-t-on.

 C’est pourquoi, dans la chanson, elle utilise les quatre langues nationales de la République démocratique du Congo, comme symbole de l’unité du nationale. Le titre « Congo » se veut donc révélateur de la force qui réside dans ces valeurs accessibles à toutes nationalités et races confondues qui sont « Le pardon, l’amour et l’unité des valeurs partagées par Aniysha et permettant de construite et d’avancer », précise-t-on.

Aniyshai est originaire de la RDC. Elle y est née d’un père congolais et d’une mère belge et y a passé une partie de son enfance, avant de rejoindre la Belgique à l’âge de 11 ans. Son père, avocat de profession, et sa mère est experte-comptable. Elle est la cadette d’une famille de trois enfants. Dès son jeune âge, elle est mise en contact avec la musique par ses parents qui en sont passionnés. Son père était un batteur dans un groupe congolais qui a marqué les années 1980 et sa mère pianiste. Son univers musical est emprunt de Rock n’ roll, de soul, de jazz et blues, avant d’apprécier le RnB.

C’est en se rendant un jour à un concert de gospel que l’artiste fut séduite par la profondeur de cette musique d’espoir. De confession chrétienne, elle a surmonté beaucoup de choses grâce à sa foi et a décidé de mettre ses talents au service des autres. Durant plusieurs années, elle a travaillé à la direction de son église locale. Découverte depuis plusieurs années par le label belge « Autopsy Production », ce n’est qu’en 2018 qu’elle officialise sa collaboration artistique avec cette équipe.

Un album comme témoignage d’une vie

Aniyshai travaille actuellement à la réalisation de son premier album qui se veut très varié, avec des thèmes inspirés de son parcours, notamment le fait de découvrir qu’elle était « Noire » en arrivant en Belgique, alors qu’elle se prenait pour une métisse, le décès de son père, un travail précoce de serveuse exercé pendant dix ans, avant finalement de rencontrer celui qu’elle qualifie de «l’Amour » et de devenir mère d’une petite fille. « Aujourd’hui par ma musique, je viens vous parler de ces choses dont j’ai été témoin, de ces valeurs acquises,… Là où il y a la haine, je veux déverser un torrent d’amour. Là où il y a la guerre, je veux proclamer la paix. Là où le désespoir fait rage, je veux semer l’espérance…. Toutes ces choses je les ai expérimentées et surmontées. Je me lève aujourd’hui afin qu’ensemble nous puissions briller », souligne l’artiste.

Légendes et crédits photo : 

Aniyshai

Source : http://www.adiac-congo.com/

Laisser un commentaire