Mongala: un responsable militaire accusé d’avoir occasionné un viol

0

L’ONG des droits de l’homme Association des jeunes pour le bien-être social accuse l’auditeur militaire de garnison basé à Lisala (Mongala) d’avoir favorisé le viol d’une femme enceinte dans le cachot de l’auditorat.

À en croire Roger Nzumbu, le président national de cette ONG, le 8 juin dernier, une femme enceinte avec son bébé de 8 mois a été jetée dans le cachot de l’auditorat militaire sur ordre de l’auditeur militaire de garnison. Selon le rapport publié par l’ONG, cette femme a été violée par 7 détenus qu’elle a trouvés à l’intérieur du cachot.

Le major auditeur militaire rejette ces accusations. Il reconnaît néanmoins que ladite femme était en garde à vue le 8 juin dernier à l’auditorat en compagnie d’une autre femme et non à l’intérieur du cachot. Elle avait été accusée par son mari d’avoir subtilisé un colis destiné à « sa rivale ».

C’est à la demande du vice-gouverneur de province que cette femme a été relaxée. Le vice-gouverneur affirme qu’il est intervenu pour des raisons humanitaires sans connaître le fond du problème.

L’auditeur militaire de Lisala affirme qu’il est « sali » dans cette « affaire montée », deux semaines après la relaxe de ladite femme.

Source: http://www.mediacongo.net/

Laisser un commentaire