Mongala : la prime des infirmiers ponctionnée sans raison valable

0

Trente pourcents sont toujours soutirés sur les primes de risque des infirmiers et du personnel de santé de Bumba (Mongala). Un infirmier en chef de ce territoire continue à percevoir trente-quatre mille Francs congolais (22 USD), alors que ses collègues des provinces des Nord et Sud-Ubangi touchent cinquante-sept mille Francs congolais (38 USD), ont-ils dénoncé dimanche 9 juillet.

En dépit des démarches menées auprès des autorités provinciales pour avoir gain de cause, la situation reste la même depuis mars 2016.

D’après le coordonnateur de la nouvelle société civile de Bumba, Jules Mangili, le personnel de santé du territoire a adressé sa plainte à son institution, après avoir épuisé toutes les démarches auprès des autorités sanitaires tant au niveau territorial que provincial à Lisala, en vue de la régularisation de cette prime.

Par ailleurs, ajoute Jules Mangili, la paie se fait sur base des listes établies à Lisala, et non des listings originaux envoyés par Kinshasa.

L’autorité provinciale qui a été saisie à cet effet, tarde toujours à réagir aux doléances des professionnels de santé de Bumba. Cette indifférence des autorités, estime M. Mangili, crée déjà une certaine démotivation chez les bénéficiaires et met en péril tout le secteur de la santé publique.

Les infirmiers et personnel de santé se disent exaspérés et promettent d’engager d’autres actions plus contraignantes en vue de mettre fin au déficit de leurs primes depuis mars 2016.

Radio Okapi n’a pas réussi à joindre les autorités de la province pour s’exprimer sur cette question.

Source : radiookapi.net

Laisser un commentaire