Monde des affaires : démarrage de l’opération d’identification des sociétés

0

Le recensement général des entreprises, le deuxième du genre, se tient trente ans après une démarche similaire visant, à l’époque, exclusivement le secteur productif des biens. La présente collecte de données concerne toute l’étendue du territoire national.  

En octobre 2018, le gouvernement central avait reporté à une date ultérieure le lancement du deuxième recensement général des entreprises. L’Institut national de la statistique (Ins), l’organe attitré pour publier les statistiques nationales en République démocratique du Congo (RDC), n’avait pas évoqué les raisons du report. Toutefois, il parlait simplement d’une prochaine cérémonie organisée cette fois par le ministre du Plan en collaboration avec le Bureau central de recensement (une structure technique sous sa tutelle) et quelques partenaires techniques et financiers, dont la Banque africaine de développement et le Fonds des Nations unies pour la population.

Le souci d’une telle démarche vise, dans un premier temps, à doter le pays d’un fichier unique des entreprises opérant sur l’étendue du territoire national. Il s’agit ainsi de les identifier par domaine et secteur de la vie nationale. Comme l’explique plus amplement le ministre du Plan, Bahati Lukwebo, lors du récent lancement de l’opération, cette information statistique est indispensable pour permettre aux gouvernants d’orienter leurs décisions en connaissance de cause dans différents secteurs du développement économique.

Lors de la première édition, les enquêteurs avaient ciblé quelques secteurs productifs des biens, dont l’agriculture, les mines et la manufacture. Avec le démarrage d’un nouveau recensement général des entreprises aux objectifs plus larges, la RDC disposera d’une base de données fiables pour faire, entre autres, le sondage des entreprises dans le pays.  

Source : http://www.adiac-congo.com/

Laisser un commentaire