Mines : Glencore contraint de remercier le patron de sa branche cuivre

0

La découverte en novembre de « magouilles » dans les comptes de Katanga Mining, filiale congolaise de Glencore aura fini par coûter son poste à Aristotelis « Telis » Mistakidis, patron de la division en charge de l’exploitation et production de cuivre. Ce fidèle parmi les fidèles d’Ivan Glasenberg, PDG du géant suisse est le troisième plus important actionnaire membre de la direction de Glencore, avec une participation estimée à 2,5 milliards de dollars.

Celui qui était jusqu’ici le « lieutenant-clé » du PDG Ivan Glasenberg depuis plus d’une décennie et qui avait dans un premier temps démissionné du conseil d’administration de Katanga Mining (filiale de Glencore dans la province éponyme) en novembre dernier, est une nouvelle fois sacrifié pour le maintien du groupe en RDC.

En effet, Glencore vient d’annoncer la mise à l’écart d’Aristotelis Mistakidis, l’un de ses plus importants actionnaires et patron de la division en charge de l’exploitation et production de cuivre. Une décision qui vient après la polémique sur le mode de gestion et la tenue de la comptabilité de la filiale de Glencore en RDC, notamment celles présentes au Katanga.

Glasenberg sacrifie son lieutenant clé

Ivan Glasenberg, le PDG du géant suisse Glencore

Mistakidis devra ainsi abandonner le contrôle de l’ensemble des opérations industrielles ayant relation avec le cuivre, y compris les mines et verra ses prérogatives limitées au commerce.

Cette démission vient après que Katanga Mining ait été obligée de reformuler son reporting financier après qu’un audit ait pointé du doigt des malversations dans les comptes de l’entreprises. La polémique a par ailleurs poussé Glencore à promettre de restructurer les modes de gestion de l’ensemble de ses activités cuivre.

Mike Ciricillo, qui supervise les segments de fusion et affinage du cuivre du groupe suisse est fortement pressenti pour remplacer Mistakidis à la tête de la branche cuivre.

Une hausse de production au travers des mines Katangaises

Mines : Glencore contraint de remercier le patron de sa branche cuivre

Mistakidis qui est plus connu sous le surnom de « Telis » est, avec un participation évaluée à 2,5 milliards de dollars, le troisième plus important actionnaire parmi la direction de Glencore. Telis a par ailleurs été une cheville ouvrière de l’évolution de Glencore, d’une petite entreprise à la réputation sulfureuse à un géant mondial des matières premières et troisième plus important extracteurde cuivre au monde. Avant de diriger le département cuivre, Telis a longtemps été en charge de la commercialisation et production du minerai.

Circillo est pour sa part un transfuge de Freeport-McMoRan où il dirigeait les opérations de cuivre en RDC. Il a rejoint Glencore en 2014 et devrait assumer la direction d’un pôle stratégique pour Glencore dans un moment critique pour le géant suisse des matières premières qui essaye d’éviter l’entrée en vigueur d’un nouveau code minier en RDC et au déficit d’image issu du scandale des Paradise papers.

Le remplaçant de Mistakidis devra également mener à bien l’accroissement de la production de cuivre de Glencore de 25%, soit de 1,64 million de tonne d’ici 2020. Une hausse de production qui se fera notamment au Katanga.

Le prochain patron du département cuivre de Glencore devra également chapeauter la très lucrative production de cobalt. Les prix de ce minerai ont triplé depuis 2016 et le groupe suisse qui en est déjà le premier producteur mondial compte doubler sa production d’ici 2019. Le départ de Mistakidis devrait également mettre les activités du cuivre en conformité avec la structure de gestion d’autres activités, notamment le zinc, le nickel, le charbon et le ferro-alliage qui disposent de directions indépendantes du marketing et de l’industrie.

Source : Media Congo

Laisser un commentaire