Mines : attribution et renouvellement des permis de recherche

0

Le gouvernement a, au terme du Conseil des ministres du 13 novembre, approuvé l’attribution et le renouvellement des permis de recherche minière au profit de quelques sociétés privées.

Situé dans le département du Kouilou, le permis Sintoukola 2 portant sur la potasse a été confié à la société Sintoukola potash qui entend poursuivre les recherches en vue d’augmenter les réserves minérales pour un coût des travaux estimé 5.976.000.000 de francs CFA.

Deux permis ont été attribués à la société Boya Congo development, l’un « Malolo-sinistré-polymétaux» reposant sur les polymétaux et l’autre « Malolo-sinistré-uranium » sur l’uranium dans le Niari. Pour les deux permis, les travaux nécessiteront respectivement la somme de 900 millions de francs CFA.

Le gouvernement a, en outre, renouvelé le permis de recherche pour l’or situé dans le Kouilou au profit de la société Guider by grace ministries. Dénommé « Malemba », ce permis prévoit les travaux d’une durée de deux ans pour un montant prévisionnel de 531 millions de francs CFA. Un permis de recherche pour le fer « Ngongo », basé dans le Niari, a été renouvelé en faveur de la société Dmc iron qui investira 1,5 milliard de francs CFA dans les travaux.

Par ailleurs, trois permis de recherche sur le fer dits « Nguima-Mbomobakota », « Bondjodjouala » et « Omboye-Akana », situés dans la Cuvette-ouest ont été renouvelés au profit de la société African mining development. Celle-ci entend mobiliser 1740 000 000 de francs CFA pour les campagnes de recherches liées à ces permis.

Notons que c’est le ministre des Mines et de la géologie, Pierre Oba, qui a soumis à l’approbation du Conseil des ministres ces projets de décrets portant attribution et renouvellement des permis miniers.

Le secteur minier congolais subit les effets de la crise déclarée en 2014 qui a entraîné des conséquences néfastes, notamment l’arrêt ou le ralentissement du développement de certains projets et le licenciement de plusieurs employés des sociétés du domaine.

Source : adiac-congo.com

Laisser un commentaire