MIBA: une somme de 70.000$US détournée !

0

Une somme de 70.000 USD sur un montant global de 100.000 USD versé à la société Minière de Bakwanga (MIBA) par la Société Anhui-Congo d’investissement minier (SACIM), a été détournée, a appris l’ACP vendredi de source crédible proche de la direction générale de la MIBA.

 La source précise que la SACIM avait sollicité un vibrotamis simple de seconde main auprès de la MIBA en attendant l’arrivée de son nouveau matériel. Le marché ayant été conclu, le matériel livré étant un vibrotamis double au lieu du simple, et l’argent versé en totalité par la SACIM. La caisse de la MIBA n’a reçu que 30.000$US en lieu et place de 100.000 régulièrement versés.

Ce détournement a été découvert lorsque la direction technique de la MIBA, croyant à une erreur commise au niveau de livraison de ce matériel, va demander à la SACIM de remettre le vibrotamis double pour prendre le simple sollicité. Cette dernière conditionne la restitution du matériel par le remboursement de 100.000$US. La Direction générale de la MIBA se penche sur ce dossier pour élucider tous les énigmes autour de la vente du vibrotamis à la SACIM et du détournement de 70.000$US.

Tentative de détournement déjouée dans le compte de la MIBA à la BCC

Par ailleurs, une tentative de détournement d’une importante somme de 236.000$US de la Société minière de Bakwanga (MIBA) a été découverte à la Banque Centrale du Congo (BCC) à Kinshasa, a appris l’ACP vendredi à la Direction générale de cette entreprise minière. Selon la source, sur le montant de 5.000.000$US reçu dernièrement de la Fédération des entreprises du Congo (FEC) au terme d’un prêt, un ordre de payement dont l’origine n’a pas été révélée, a été donné au responsable de la BCC chargé de paiement de la MIBA pour exécution.

Ce dernier va découvrir une supercherie à partir des pièces jugées non conformes en la matière avant de bloquer l’opération de retrait de ce montant, précise la source. De retour d’une mission effectuée en dehors du pays, le DG de la MIBA, Albert Mukina Kanda Kande, mis au parfum de cette tentative, a diligenté une enquête au niveau des directions de l’administration, technique et finance en vue de déceler l’origine de cet ordre.

L’affaire est beaucoup amplifiée dans les milieux des travailleurs de cette société du portefeuille congolais qui fustigent cet acte crapuleux à répétition dans la mesure où à chaque fois que le gouvernement de la RDC ainsi que la présidence de la République apportent un appui financier pour la relance de la MIBA, la dotation est généralement détourné.

Source: http://www.mediacongo.net/

Laisser un commentaire