Médecins, magistrats et enseignants en front commun contre Tshibala

0

Les médecins, les magistrats et les médecins ont décidé de conjuguer ensemble leurs efforts pour faire entendre leurs revendications auprès du gouvernement.

Ils ont décidé à l’issue d’une concertation ce jeudi 24 août de radicaliser leur grève pour exiger le payement de leurs salaires au taux fixé par la loi des finances 2017, adopté au parlement et promulgué par le chef de l ‘ État.

Il tiennent le premier ministre Bruno Tshibala comme responsable, dans leur déclaration, de toutes les conséquences qui en découleront.

Pour les organisations syndicales de ces trois corps de métiers, Bruno Tshibala les a roulés dans la farine en payant leurs salaires avec l’ancien taux en dépit de la dépréciation de la monnaie nationale.

Pour leur porte-parole, Kitungwa , la grève reste leur unique moyen de pression pour contraindre le gouvernement à améliorer leurs conditions de travail.

 

Source : Media Congo

Laisser un commentaire