Mbanza-Ngungu: une campagne électorale sans affluence ni engouement !

0

Lancée depuis 5 jours, la campagne électorale ne connait toujours pas d’engouement en territoire de Mbanza-Ngungu, dans la province du Kongo Central.

Malgré ses 314.664 électeurs, ce territoire situé à près de 150km de la ville de Kinshasa, ne semble toujours pas être sur orbite des élections. « Les Congolais retiennent les événements récents », affirme  Kamalandua, Directeur de campagne du candidat José Lunguana.

Pour lui, en effet, l’heure n’est pas à gaspiller les forces et les moyens. « Il faut bien étudier le terrain. La population ne veut plus de longs discours. Elle veut du concret, du cash après chaque mot. Sinon, vous risquez d’être lapidé. C’est pourquoi dans le cadre stratégique de cette campagne, il est de bon aloi de miser sur les coins favorables. C’est dans ce sens que mon candidat n’a pas mené des actions d’envergure sur les terrains jusque-là au risque d’être oublié », ajoute Kamalandua.

Au quartier Noki, situé près de l’Institut Supérieur Pédagogique (ISP), les banderoles se font rares. Les affiches sont à compter du bout des doigts. Les éléments de visibilité n’ont pas encore occupé des coins forts du territoire.  Frederic Diluzolele, électeur et habitant de ce quartier justifie cette timidité par le fait que les candidats députés des partis politiques n’ont rien reçu comme budget pour la campagne.

 « Ceux qui se manifestent actuellement le font avec leurs propres moyens financiers minimes. Ils attendent tous ce qui sortira des caisses des partis politiques. Attendons voir jusqu’à la fin. On a encore plusieurs semaines la campagne devant nous », a indiqué Fréderic Diluzolele, avant de regretter qu’en 2011, il y avait de la vie.

 Puis d’ajouter: « Des députés étaient actifs et sur terrain dès le premier jour. On a respiré vraiment avec l’argent des candidats ».

Malgré cette fièvre, des groupuscules des jeunes gens de 18 à 25 ans passent avec des marmites et bassins pour faire connaître les noms de leurs candidats. Une cacophonie provoquant la colère des vendeurs qui en ont profité pour les essuyer des  insultes et les traiter de tous les noms d’oiseaux.

Au bureau de la CENI du quartier Noki en face de l’ISP, les formations se multiplient. C’est dans l’ancienne résidence du Maréchal Mobutu que cette institution d’appui à la démocratie a posé ses valises. Ce lundi 26 novembre 2018, la formation sur le renforcement des capacités des agents électoraux a débuté en présence du chef de centre. Et celle-ci prendra fin vendredi 20 novembre 2018 afin d’outiller les participants des techniques nouvelles pour des élections réussies

Source: http://www.mediacongo.net/

Laisser un commentaire