Matadi : les activités portuaires paralysées par la grève des agents de la SCTP

0

Les agents de la Société commerciale des transports et des ports (SCTP, ex-ONATRA) au port international de Matadi observent depuis cinq jours un mouvement de grève. Lundi 4 février matin, ils ont brûlé des pneus à l’entrée du port et bloqué toutes les issues, empêchant ainsi les agents d’autres services (OCC, DGDA, Hygiène aux frontières…) d’accéder au site portuaire. Le manque-à-gagner se chiffre à des dizaines des milliers de dollars américains, selon un responsable de l’union des déclarants en douane du Kongo-Central. 

A l’entrée comme à la sortie du port de Matadi, les grévistes ont installé des conteneurs pour empêcher tout mouvement. Ce lundi matin, ils se sont rassemblés à la place Ami Congo, entrée principale du port avec des fanfares.

Sur place des tasses de café sont servies. Non loin de là, un panier de cotisation. Chaque gréviste passe pour laisser un billet de banque. Juste à côté, un cercueil fabriqué est posé avec le portrait du directeur général de la SCTP, DanielMukoko Samba, sous le regard de la police déployée à cet endroit.

Outre le paiement de quatre mois d’arriérés de salaire, ces grévistes exigent le départ du directeur général et de tout le comité de gestion de leur société. A l’intérieur du port de Matadi, au niveau des quais, deux navires sont immobilisés. Les grévistes ont refusé la mise sur pied d’un service minimum.

Cinq jours après le lancement de cette grève, le manque-à-gagner se chiffre à des dizaines des milliers de dollars américains non seulement pour la SCTP mais aussi pour les services qui opèrent dans ce port, selon un responsable de l’union des déclarants en douane du Kongo-Central.

Pendant que ces agents sont en grève au port de Matadi, au port de Boma à 100 km à l’ouest de Matadi, tout tourne normalement. Les pourparlers entre la délégation syndicale et l’employeur se poursuivent à Kinshasa pour mettre fin à cette grève.

Source: http://www.radiookapi.net/

Laisser un commentaire