Marche pacifique: le bilan de la police nationale

0

Le colonel Mwanamputu, porte-parole de la Police nationale congolaise(Pnc), a rendu public, ce lundi 10 avril 2017, le premier rapport de cette journée marquée par un appel à la marche pacifique de l’Opposition. A l’en croire, la situation sécuritaire sur toute l’étendue du territoire national est sous contrôle.

A Kinshasa, indique-t- il, en début de matinée l’on a fait état  de la circulation moins intense.  « Les véhicules anti émeutes et les éléments de police positionnés à des endroits stratégiques pour rassurer la population à vaquer librement à leurs occupations.

Les maisons de commerce et marchés ont progressivement  ouvert après observations» a-t-il ajouté, avant de préciser que
les Éléments des FARDC sur Réquisition de l’autorité politico administrative, ont été appelés en renfort pour preter main fortes aux unités de la police nationale et donner force à la loi.

Dès 9hrs 30, poursuit-il, des groupuscules de casseurs ont tenté d’affronter les forces de l’ordre au niveau de Yolo médical, de Zinias à Limeté. Ils seront découragés par l’impressionnant dispositif securitaire sur terrain.

Au Nord Kivu, le général Awashango a signalé que les activités se déroulent normalement. Quelques tentatives de barricades ont été étouffées.

A Lualaba, le colonel Katunda commissaire provincial a relaté que la situation est calme.

A Mbandaka, un petit groupe de militants de l’UDPS qui tentait de s’attaquer aux édifices de l’état et aux forces de l’ordre public.

A Bukavu, le colonel est formel: à peine débutée la manifestation de l’opposition a été dispersée par les forces de l’ordre à la place Major Vangu.

A lubumbashi, chef lieu du Haut Katanga, la Pnc rapporte que deux groupes qui se réclamaient l’un de l’UDPS et l’autre de l’UNAFEC Kyungu wa Kumwanza, ont tenté de troubler l’ordre public au quartier Golf.

Une dizaine de personnes ont été arretées.

« En Bref, les quelques tentatives d’attroupement observées ça et là ont été dispersées .Quelques interpellations administratives opérées. Après interrogatoire l’autorité pourra apprécier pour leur élargissement.

Bilan : pas de blessés. Pas de morts» a fait savoir le colonel Mwanamputu.

Source : Media Congo

Laisser un commentaire